Actualité

Côte d’Ivoire : l’armée communique sur une supposée attaque terroriste à la frontière ivoiro-ghanéenne

L’investigateur 16/06/2022 à 13:26

Ce mercredi 15 Juin 2022, des médias ont relayé qu’il y a eu une attaque terroriste à la frontière entre la Côte d’Ivoire et Ghana, mais repoussée. Contrairement à cette information, l’Etat-major des armées rend public un communiqué et laisse entendre que des terroristes n’ont jamais été repoussés puisqu’ils ne s’y sont pas rendus. Lire le communiqué dont Afrique sur7 a eu copie.

|
Des terroristes n’ont jamais été repoussés à la frontière ivoiro-ghanéenne (État-major des Armées)

L’Etat-Major Général des Armées constate avec regret la propagation sur les réseaux sociaux d’une information relative à une attaque terroriste qui aurait été repoussée à la frontière ivoiro-ghanéenne. Cette information, reprise par certains média professionnels ne repose sur aucun fait tangible et avéré dans la région et la période alléguées.

En d’autres termes, des terroristes n’ont jamais été repoussés à cette frontière le week-end écoulé parce qu’ils ne s’y sont jamais signalés. Le Bureau d’Information et de Presse des Armées (BIPA) invite par conséquent les propagateurs de telles rumeurs à la responsabilité, parce que le terrorisme représente un péril sécuritaire majeur pour toute entité, et son évocation doit s’entourer de prudence.

En tout état de cause, l’Etat-Major Général des Armées a toujours informé les populations des alertes et attaques terroristes signalées ou survenues sur toute l’étendue du territoire national, mission à laquelle le BIPA, son service de communication ne s’est jamais dérobé.

Fait à Abidjan, le 15 juin 2022.

Le Colonel OTCHELIO Gnahé Etienne, Chef du Bureau d’Information et de Presse des Armées (BIPA). Etat-Major Général des Armées (EMGA)- Camp Galliéni (Boulevard NanguiAbrogoua)




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer