Bénin

Cotonou : des conducteurs de Tokpa-Tokpa pourchassés par la police ce lundi

L’investigateur 29/11/2021 à 18:58

La mesure d’interdiction de circulation des minibus communément appelés "Tôkpa-Tôkpa" dans la ville de Cotonou est entrée en vigueur depuis ce lundi. Et déjà, le constat fait sur le terrain dans la matinée fait état de ce qu’il y a dans certains quartiers, une course poursuite entre certains conducteurs et les policiers chargés de veiller au respect de la mesure.

Dans l’optique de mettre fin aux chargements et déchargements hors parcs, histoire de favoriser la fluidité de la circulation et une meilleure gestion de la mobilité urbaine dans la ville de Cotonou, les autorités préfectorales et celle de la municipalité de Cotonou ont décidé de réformer le secteur des transports. Ceci à travers la réorganisation des gares routières. Dès lors, deux gares routières ont été arrangées à cet effet. Une au quartier Vodjè et la seconde à l’abattoir (Akpakpa).

Mais selon les premiers constats faits par Frissons Radio, au premier jour de l’application de la mesure, conducteurs et policiers se sont livrés à une course poursuite. « Nous avons observé des courses à la poursuite entre policiers et contrevenants sur les tronçons Houéyiho-Agla-Glazounto », rapporte le média.

| Lire aussi : Porto-Novo : un camion chargé des tonnes de ciment finit sa course dans la lagune

| Lire aussi : Bénin : un oiseau nocturne rate son vol et se transforme en une dame à Cococodji (image)

La source renseigne qu’à Dantokpa, aucun minibus n’a stationné ce lundi au niveau des anciennes gares. Les agents de police sont sur les lieux et orientaient les usagers. Du côté des nouvelles gares de Vodjè et Abattoir, les gros engins continuent de remblayer le terrain, a-t-on appris.

La mesure quant à elle, ne fait pas l’unanimité puisque nombreux sont les conducteurs qui expriment leur mécontentement mais pensent qu’ils n’ont pas le choix.

Rappelons que désormais, les véhicules en provenance d’Abomey-Calavi Calavi, ect doivent décharger et charger à Vodjè rails et ceux provenant de Porto-Novo ou Sèmè doivent décharger et embarquer des passagers à l’abattoir d’Akpakpa.

Rollis Houessou



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook