Bénin/éducation

Covid-19 : Kassa Mampo s'oppose à la reprise des cours et aux études en ligne

L’investigateur 10/05/2020 à 22:27

Par le bais d’une déclaration faite le 08 mai 2020, Nagnini Kassa Mampo, secrétaire général de la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (CSTB) a fait part de son mécontentent par rapport à la décision prise par le gouvernement, optant pour une reprise des cours. Pour lui, les conditions ne sont pas réunies.

Au passage, il a souligné que le dépistage systématique prévu pour les enseignants, ne prend pas en compte les autres usagers de l’école. Notamment les apprenants et les parents d’élèves. La centrale syndicale a fait le constat selon lequel le Bénin dénombrait moins d’une dizaine de cas alors que les écoles étaient fermées contrairement aux récents chiffres qui sont des centaines. Pour la CSTB, la courbe est ascendante et le pic est attendu pour fin mai 2020, d’après les déclarations faites par le ministre de la santé Benjamin Hounkpatin lors d’une émission sur l’ORTB.

Lire aussi : Covid-19 : la gestion de Trump a été un « désastre absolu », selon Barack Obama

Nagnini Kassa Mampo et ses syndiqués sont étonnés de la position du gouvernement dont les membres se réunissent par vidéoconférence. Ceci pour se mettre à l’abri d’une contamination alors qu’à l’école, il est impossible quels que soient les gestes barrières pour les acteurs, de se mettre hors de danger. « La CSTB condamne avec fermeté la reprise des cours au niveau des collèges et lycées et propose que cela se limite aux classes d’examen et que les classes d’examen à effectifs pléthoriques soient dédoublées pour avoir au plus 25 élèves par classe », indique la déclaration.
Par ailleurs, le secrétaire général de la CSTB souhaite que le gouvernement octroie aux établissements scolaires publics, du matériel et des aides financières.
Quant aux universités, l’organisation syndicale estime que les études en ligne ne constituent guère la solution parce que tous les étudiants n’ont pas le matériel adapté.
Le mieux, a-t-il dit, c’est de permettre aux étudiants de rattraper les cours après. Pour finir, la CSTB invite les enseignants à la vigilance afin de ne pas « s’offrir en sacrifices au Covid-19 en exigeant des autorités les mesures barrières idoines pour leur protection et celle de leur famille car cette pandémie n’a pas encore dit son dernier mot ». Donc, au respect strict des mesures barrières.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook