Bénin

Covid-19 : Victor Topanou livre son vécu après sa guérison au centre d'Allada

Bénédicte BANKOLE 8/08/2021 à 16:54

Victor Topanou, ancien ministre de Boni Yayi a été testé positif au covid-19. Après son hospitalisation au centre de traitement d’Allada, il en sort guéri et décide de partager son expérience.

Ce fût une expérience assez traumatisante pour Victor Tokpanou. Selon ses dires au micro de l’ORTB, il s’est retrouvé dans une situation compliquée : "il y a 10 jours, 15 jours en arrière, vous ne m’auriez pas reconnu. J’ai été testé positif au covid-19. J’ai été évacué après une semaine de traitement pour insuffisance respiratoire avec des séquelles sur les poumons, sur les reins", a-t-il confié. A l’en croire, le plus important lorsqu’on a la covid-19, c’est qu’il faut se prendre en charge très tôt. " Les médecins m’ont dit : si vous êtes pris en charge à temps, vous ne devez pas mourir de covid ", a ajouté Victor Topanou.

Lire aussi : Lettre à l’ONU : Madougou victime de son courage, sa détention est arbitraire (avocats)

Chanceux, le ministre a été conduit au centre de traitement d’Allada, pour être pris en charge. " Apparemment avec beaucoup de chance, je serais arrivé à Allada en temps et en heure. Les médecins m’ont rassuré que j’avais des lésions de 0,25% et qu’à 75%, ils sont arrivés à rattraper, mais ça commence par devenir inquiétant, à fortiori lorsqu’on fait une embolie pulmonaire.", a-t-il déclaré.

Lire aussi : Prison d’Abomey-Calavi : 02 individus déposés pour viol sur mineure, lire le récit de la fillette

Durant tout son temps d’hospitalisation, le professeur de droit a été touché par le professionnalisme des médecins et les équipements installés au centre de traitement d’Allada. "Je pense qu’il y a un professionnel extraordinaire à relever et à féliciter. Le deuxième qui frappe à l’œil quand on vient à Allada, c’est les équipements. On a pas toujours idée. Il y a eu un investissement total. Il faut venir pour s’en rendre compte", a-t-il ajouté. Selon l’ancien ministre, le top des top, c’est la gratuité totale du traitement. Je pense qu’il y a lieu effectivement de féliciter le gouvernement pour ce qu’il fait.

Lire aussi : Kpomassè : un instituteur retrouvé mort dans un trou de 5 mètres de son école

Pour rappel le dernier bilan de la maladie fait état de 8.394 cas positifs, 8.136 guéris, 150 personnes sous traitement et 108 décès.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook