Monde/pandémie

Covid-19 : des béninois épinglés en France pour délivrance de faux certificats risquent la prison

L’investigateur 9/11/2020 à 12:14

Sept personnes ont été interpellées pour faux et usage de faux dans la fabrication de faux certificats de tests négatifs au Covid-19 en France. Dans le lot, il y des Béninois qui risquent 05 ans de prison assortis d’amende.

En effet, accusés de « faux, usage de faux et complicité d’escroquerie », selon la police française, ces Béninois épinglés au même titre que des personnes d’autres nationalités, sont membres d’un réseau mis à nu par la police française. « Sept présumés faussaires, des Béninois et Camerounais, ont été mis aux arrêts dans le cadre du démantèlement d’un réseau de vente de faux certificats de tests négatifs au Covid-19. », rapporte la police. Selon AFP, « les documents falsifiés étaient vendus illégalement à des voyageurs à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle.

Lire aussi : Natitingou : des corps en putréfaction de 03 membres d’une même famille découverts dans une maison

Dans les téléphones des présumés faussaires la police a découvert « plus de 200 faux certificats négatifs, faits sur place et permettant d’embarquer sur des vols internationaux », rapporte France Tv.

Contre une somme avoisinant 150 ou 300 euros, les faussaires donnent de faux certificats aux voyageurs, à en croire le parquet de Bobigny. « C’est un document qu’ils ont scanné et porté sur ordinateur. A partir des logiciels de retouche photo, ils ont modifié certains aspects du document », a expliqué Julien Gentile, Directeur de la police aux frontières de Roissy et du Bourget. « Les mis en cause pourraient être condamnés à cinq ans de prison et 375 000 euros d’amende », renseigne Matin Libre.
Rappelons que la pandémie a repris bel en France et le reconfinement est envisagé. Déjà, certaines activités ont été à nouveau suspendues dont les championnats amateurs de football.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook