Bénin/pandémie

Covid-19 : le sort des écoliers à la pause, un souci pour le Collectif des directeurs d’école de Sèmè-Podji

L’investigateur 10/05/2020 à 22:03

Le directeur de l’Ecole primaire publique de Alobatin, Mensah Ahononvi, président du Collectif des directeurs d’écoles de Sèmè-Kpodji, a fait une déclaration à la presse pour exprimer au nom de ses pairs, ses inquiétudes quant aux dispositions prises par le gouvernement pour la reprise des cours.

A en croire le directeur Mensah Ahononvi, président du Collectif des directeurs d’école de Sèmè-Kpodji, aucune disposition adéquate n’est prise pour les enseignants qui doivent, selon le relevé du conseil des ministres du mercredi 06 mai, reprendre les cours ce lundi.
A Sèmè-Kpodji, le dépistage est certes fait, mais il n’a pas pris en compte un grand nombre d’enseignants. Selon ses dires, il y aurait eu déficit de matériels pour dépister les directeurs d’école. Par la même occasion, il s’inquiète du sort réservé aux écoliers du CM2. Car, ironie du destin, dans son propre école, il y a 80 écoliers dans la classe du CM2 et leur répartition à la reprise des cours est un vrai souci.
En toute franchise, il a affirmé avoir été dépisté en sa qualité de directeur d’école, mais renseigne qu’aucun élève de son école n’est encore dépisté. Ce qui n’est pas bien pour les tous les acteurs à la fois. Dans la même logique, il se dit inquiet pour les écoliers qui sont difficiles à maîtriser pendant la récréation. Comme proposition, il souhaite qu’il y ait deux cache-nez pour chaque écolier dans une journée.
Et aussi, des lave-mains qu’aucune école ne dispose pour le moment à Sèmè-Podji.
Pour finir, il rassure que les enseignants seront au poste lundi 11 mai, mais souhaite que des dispositions soient prises pour éviter des risques de contamination.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook