Bénin

Criet : Soglo exige la libération immédiate de Madougou et Aïvo

L’investigateur 10/12/2021 à 14:01

La libération sans conditions des deux candidats recalés à l’élection présidentielle d’avril dernier est réclamée par l’ancien président Nicéphore Soglo. C’est à la faveur d’une déclaration de presse, faite ce jeudi 09 décembre 2021.

Profitant de sa rentée politique après avoir fait le deuil de son épouse Rosine Soglo décédée en juillet 2021, l’ancien président Nicéphore Soglo a souhaité voir les deux candidats recalés à l’élection présidentielle d’avril 2021, Réckya Madougou et Joël Aïvo en liberté. Poursuivis et placés sous mandat de dépôt, respectivement pour « financement du terrorisme » et « atteinte à la Sûreté de l’Etat et blanchiment de capitaux », les deux figures de proue de l’opposition séjournent depuis plus de neuf mois en prison. Jugé le lundi 06 décembre dernier et condamné à 10 ans de prison, et au paiement d’une amende de 45 millions FCFA, Joël Aïvo doit poursuivre sa peine. Quant à l’ancienne ministre Réckya Madougou, elle doit être fixée sur son sort cette soirée. Son jugement est actuellement en cours à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet).

| Lire aussi : Aïvo : le professeur est responsable de sa condamnation à 10 ans, justifie Bertin Koovi

Rappelons qu’au cours de sa déclaration le premier président de l’ère du renouveau démocratique au Bénin a aussi exigé la libération de tous les détenus arrêtés lors des violences préélectorales. Il a aussi présenté ses condoléances aux familles des militaires tués dans les deux attaques jahadistes le 30 novembre à Banikoara d’une part, et le 1er décembre à Matéri d’autre part.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook