Actualité

Criet : la comparution du ministre Modeste Kérékou et de 03 députés exigée, Direct de l’Investigateur

L’investigateur 10/12/2021 à 10:04

L’ouverture du procès de l’ancienne ministre Réckya Madougou et ses 05 co-accusés est faite à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet).

Mais à la barre, les co-accusés

Ibrahim Mama Touré, il est de Parakou Colonel à la retraite , Zimé Sacca Georges administrateur des impôts, Hamadou Bio Tidjani transitaire, Tidjani Bio Dramane opérateur économique, Reckya Madougou consultante, Mohamed Bassiré policier.

Mais les avocats de la défense ont exigé la présence du ministre Modeste Kérékou et de deux députés à savoir : Rachidi Gbadamassi, de Nazaire Sado et de Mama Sanni. Ce que le ministère public a rejeté, arguant du fait d’un retard dans cette demande.

| Lire aussi : Bénin : les innovations contenues dans le nouveau code général des impôts adopté par les députés

| Lire aussi : Actualité : Aïvo à Madougou à la veille de son procès « ... mes pensées sont orientées vers toi »

Sans doute leur présence est souhaitée parce qu’au début de l’affaire dite « financement du terrorisme » ou « complicité d’acte de terrorisme », le député Rachidi Gbadamassi avait fait des sorties médiatiques pour confirmer l’existence d’un plan ourdi par Réckya Madougou pour saboter l’élection présidentielle d’avril 2021.

Pour sa part, le ministre des petites et moyennes entreprises Modeste Kérékou avait fait une apparition à la Télévision nationale, exhibant des captures de messages Whatsaap reçus par erreur de la part de Récya Madougou pendant qu’elle était encore en poste à Lomé ; comme Conseillère spéciale chargée de la microfinance du président togolais Faure Gnassingbé.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook