Bénin

Criet : un accusé avoue avoir déjoué un plan de "tuerie" contre Gbadamassi et Toko

L’investigateur 10/12/2021 à 15:42

Les dépositions des accusés continuent à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) dans le procès Madougou. A la barre, le colonel retraité, Ibrahim Mama Touré a avoué avoir reçu de l’argent pour faire échouer un plan d’assassinat contre le député Rachidi Gbadamassi et l’ancien maire de Parakou Charles Toko.

« J’ai reçu 1.000.000 FCFA chez Georges SACCA pour l’assassinat de l’ancien maire de Parakou Charles TOKO, parce que nous étions en période pré-électorale et l’opposition était mise en sandwich et il fallait se venger. Il est membre du Parti "Les Démocrates". Il m’a dit de s’attaquer à Charles TOKO », a avoué Ibrahim Mama Touré colonel à la retraite. Mais par la suite il ajoutera qu’il a usé d’un subterfuge pour faire échouer le plan d’assassinat contre l’ancien maire de Parakou Charles Toko et le député de la 8ème circonscription électorale Rachidi Gbadamassi.

| Lire aussi : Criet : un agent de la poste condamné à 7 ans de prison pour avoir détourné 11 millions

« J’ai utilisé la tactique du mensonge positif après. Il m’avait promis 2 millions de FCFA mais j’ai reçu une avance de 1.000.000 FCFA. », a-t-il avoué le co-accusé de l’ancienne ministre Réckya Madougou à la barre.

| Lire aussi : Criet : près d’une dizaine d’avocats pour défendre Madougou demain (liste)

A lui de renchérir qu’il n’a jamais voulu exécuter l’opération, juste pour préserver sa sécurité, celle de Charles Toko et du peuple Béninois. Ajoutant d’ailleurs qu’il faisait tout pour donner de faux espoir à Sacca Georges. "Si je dis non directement, ma sécurité et celle de Charles Toko seraient menacées. Ils pourront passer par autres moyens pour m’atteindre"



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook