Bénin

Criet, une propriétaire dénoncée pour avoir réclamé le loyer au locataire en détention préventive pour vente de faux médicaments

L’investigateur 10/11/2020 à 07:52

Une présumée vendeuse de faux médicaments est en détention préventive à la prison civile d’Akpro-Missérété. Hier, elle était devant le juge à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET).

En détention préventive depuis le 18 septembre dernier, une dame, présumée commerçante de faux médicaments a comparu hier lundi devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). Elle n’a pas reconnu les faits mis à sa charge.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : des armes de guerre saisies à Bouaké par la police des stupéfiants et des drogues

Pour elle, c’est parce qu’elle a réclamé le loyer que son locataire l’a dénoncée pour vente de faux médicaments. La présumée commerçante, résident à Akpakpa dans la commune de Cotonou, a avoué avoir vendu par le passé les produits pharmaceutiques. Mais depuis que la lutte a commencé, elle n’en vend plus, clamait-elle devant la juridiction. Toutefois, la perquisition de son domicile a permis de retrouver une importante quantité de médicaments, rapporte Frissons Radio

Son avocat plaide pour une liberté provisoire compte tenu de son état de santé. Le verdict est attendu le 14 décembre prochain.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook