Bénin

Daagbo, colère de Parfaite et ses révélations sur des anciens fidèles démissionnaires

L’investigateur 3/02/2022 à 14:28

Par le biais d’un audio qui circule sur les réseaux sociaux, Parfaite dieue de Banamè a exprimé sa colère contre les anciens fidèles qui, non seulement ont claqué la porte, mais ont utilisé les médias sociaux pour vouer aux gémonies, leur dieue autrefois adorée.

La guéguerre existe depuis quelque temps entre Parfaite, dieue de Banamè et certains de ses anciens fidèles. Car, il n’est plus à démontrer en effet que parmi ceux qui ont tourné dos à la très Sainte Eglise de Jésus Christ de Banamè, certains ont jeté du discrédit sur toute cette communauté religieuse y compris la première responsable.

| Lire aussi : Conseil des ministres : les grandes décisions de ce mercredi 02 février 2022

Réagissant dans un audio à ces attaques, Parfaite a essayé de remettre les pendules à l’heure. Mais à travers des révélations. Selon les propos de Daagbo, des démissionnaires auraient été mêlés à plusieurs affaires compromettantes. En l’occurrence des avortements, des viols sur mineure, des détournements de l’argent issu des quêtes et des arnaques.

| Lire aussi : Bénin  : il tue son ami à cause d’une femme et prend 10 ans à la session criminelle

« Il y en a qui avait créés à mon insu, des réseaux de business et célébrait des messes à distance pour être payé en retour », a déclaré Daagbo.
Plus est, Parfaite dans son audio n’a pas occulté l’affaire dite « affaire Nicole » ou « vierge Marie » de l’église de Banamè. En ce qui concerne cette affaire, Daagbo estime qu’elle a investi dans la guérison de la « vierge Marie », plusieurs dizaines de millions FCFA, mais qu’elle aurait été en retour remerciée en monnaie de singe.

| Lire aussi : Bénin : 02 nouveaux procureurs nommés à Cotonou et Abomey

Mais contrairement à ses propos, certains parmi les démissionnaires ont évoqué autrefois des pratiques peu orthodoxes qui auraient eu lieu au sein de l’église.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer