Bénin

Dantokpa, l’hypertension artérielle dépistée gratuitement chez des usagers par Ajanta Pharma et Pro Médicale

L’investigateur 2/06/2022 à 20:16

A la faveur de la Journée mondiale contre l’hypertension artérielle, la Société béninoise de Cardiologie (SBC) en collaboration avec le Ministère en charge de la santé ont organisé le samedi 28 mai 2022 au marché Dantokpa une journée de dépistage. Cette activité sanitaire a connu la présence de plus de 500 personnes dépistées et sensibilisées sur le mal. C’était sous le contrôle technique des Laboratoires Ajanta Pharma représenté au Bénin par l’Agence Pro Médicale, présidés et dirigés par Athanase Bocco.

Mal qui ne présente pas de symptômes particuliers, mais qui tue à petit coup, l’hypertension artérielle est une maladie courante de nos jours. En plus de ses nombreuses actions, celui qu’on ne présente plus, Athanase Bocco, PDG des Laboratoires Ajanta Pharma représenté au Bénin par l’Agence Pro Médicale, a saisi l’occasion de la célébration de la journée mondiale contre l’hypertension artérielle pour impacter une fois encore les populations béninoises.

| Lire aussi : Bénin : une conseillère communale démissionnaire du Bloc républicain rejoint le parti de Bruno Amoussou dans le Couffo

Anjata et Pro Médicale étaient...

Sa nouvelle cible, ce sont les vendeuses, vendeurs mais aussi autres usagers sur marché Dantokpa. C’est donc sur l’esplanade du marché Dantokpa que s’est tenue la journée de dépistage à l’hypertension artérielle le samedi 28 mai 2022. Il faut dire que l’objectif est de recevoir les femmes du marché Dantokpa et les autres marchés secondaires pour les renseigner à travers leur pression artérielle, le poids, la taille et d’autres constantes qui vont nous permettre de connaître leur état de santé cardio-vasculaire afin de leur donner des conseils.

| Lire aussi : Bénin : l’ex-INSAE (INSTaD) recrute plusieurs centaines d’agents Enquêteurs pour le suivi d’un projet, détails

Constats et conseils de spécialistes…

Infirmière diplômée d’Etat à la retraite et membre de la Société Béninoise de Cardiologie (SBC), Béatrice Guidiglo Méhissou, a, lors de la sensibilisation mis l’accent sur la négligence de ce mal par les populations. « Je constate avec beaucoup de regret que la population n’a pas toujours l’information qu’il faut. C’est pour cela que je me suis investie pour inviter mes frères et sœurs à se prendre en charge et à prendre au sérieux les conseils que les médecins leur prodiguent », a confié la spécialiste de santé. Son souhait est que « chaque Béninois prenne lui-même en charge sa santé, au moins un bilan de santé annuel ».

| Lire aussi : Bénin : les garanties du gouvernement pour mettre fin aux évacuations sanitaires

Ladite journée de dépistage a permis aux femmes et hommes examinés d’être renseignés sur leur état de santé en ce qui concerne l’hypertension artérielle. Plus de 500 personnes ont été mobilisées. A en croire le Dr Léopold Codjo, Chef service cardiologie au Cnhu de Cotonou, « nous avons dénombré des personnes qui sont hypertendues et qui ne se traitent plus ; il y a des personnes qui ne se reconnaissaient pas en tant qu’hypertendues que nous avons dépistées ; nous avons vu des diabétiques qui avaient abandonné leur traitement. Donc, c’est vraiment très varié, et nous sommes contents d’être là ».

Des usagers devant les médecins pour ....

| Lire aussi : Hounkpatin:le gouvernement se bat pour que chaque citoyen puisse avoir recours à un agent de santé qualifié

Il ajoute en donnant un conseil aux citoyens. « A la population, c’est de savoir que l’hypertension n’a pas de symptômes particuliers. Alors, il faut vérifier sa tension au moins une fois par an pour savoir si l’on est hypertendu ou pas. Dans la vie de tous les jours, il faut vraiment observer une hygiène saine ; en particulier, avoir une activité physique régulière ».




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook