Communales 2020

Débouté par la Cour suprême, le MPL fait ses adieux aux communales

Bénédicte BANKOLE 19/03/2020 à 17:56

C’est fait, la Cour suprême a tranché le contentieux qui oppose Sabi Korogoné, président du parti Mouvement Populaire de Libération (MPL) à la Commission électorale nationale autonome CENA. Les débats ont révélé les insuffisances qui ont caractérisé la confection de la liste du MPL. C’est donc à juste titre que ses responsables ont été confondus. En réalité, dans la confession de leur liste, ils ont fait preuve d’amateurisme. Ils n’ont offert aucune piste de sauvetage qui aurait pu favoriser de manifestation même d’une certaine mansuétude à leur égard. Laissant le terrain à la CENA qui peut se targuer d’avoir fait preuve de professionnalisme et qui a défendu son dossier. Au procès, le MPL et son avocat Maître Issiaka ont été déroutés. Sur la forme, le recours du parti a été déclaré irrecevable en ce qu’il est dirigé contre l’Etat béninois et recevable en ce qu’il élève une contestation contre la CENA.
Quant au fond, le recours est rejeté du fait des irrégularités qu’il comporte. La Cour a donc dit le droit et la conséquence est qu’il n’y a plus d’issue pour le MPL qui fait ses adieux aux communales.
Rappelons que le dossier du parti dans le cadre des communales a été rejeté par la CENA parce que les dirigeants ont, au lieu 3620 candidats, mis 3682. Dans certains arrondissements, selon le président de la CENA, Emmanuel Tiando qui a fait une déclaration à la presse, il y a eu de doublon de listes.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook