RDC

Des manifestations réprimées dans le sang à Tshopo et au Nord-Kivu

L’investigateur 11/12/2019 à 18:24

La population qui est descendue dans la rue pour dénoncer l’insécurité dont elle est l’objet en République démocratique du Congo (RDC) en a eu pour son compte de la part des policiers. Alors que des enlèvements sévissent à Beni et dans la ville de Goma quotidiennement à l’est dans ce pays.

Dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) à Goma, un agent des forces de l’ordre a abattu à bout portant, un élève alors qu’il se rendait ce 10 décembre matin à l’école, selon de concordantes sources. Pire, les mêmes sources confirment qu’une femme a été blessée par balle. Or, l’auteur de ces exactions est une policière qui a été arrêtée sur place par des militaires et remise à la justice. Un procès en flagrance s’est ouvert le 10 devant l’auditorat militaire de l’après-midi et devrait continuer ce mercredi 11 décembre, a confié RFI sur son site. Mais dans un mouvement de colère, la population a saccagé un commissariat de police, affirment plusieurs habitants joints au téléphone par RFI. A l’origine de la manifestation, la dénonciation des populations, otage d’insécurité dans la ville de Goma. Or, la nuit précédente, rapporte le média français, des hommes en armes s’étaient, une nouvelle fois, introduits dans plusieurs maisons du quartier Kasika, emportant des biens de valeur, explique un activiste des droits humains. Quelques jours auparavant, un homme habillé en policier mais ne disposant d’aucune pièce d’identité avait abattu un manifestant dans la même ville de Goma. Les habitants étaient descendus dans la rue ce 10 décembre au matin précisément pour crier leur ras-le-bol face à ces agressions répétées, rapporte le même site. Malheureusement au cours de la descente des populations dans la rue, à Kisangani, quatre membres des mouvements citoyens ont été arrêtés et transférés au parquet, à Goma, un élève a été tué.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook