Faits divers

Du gâteau fait à base du cannabis consommé dans des anniversaires.

Ulrich LAWSON 8/02/2020 à 09:21

Dans la plupart de nos établissements scolaires, la consommation des stupéfiants prend de l’ampleur au fil du temps et de plus en plus de jeunes s’adonnent à cette activité néfaste, inconscients des séquelles qu’elle laisse à leur santé. Ces jeunes, généralement, sont sous l’emprise de l’alcool, de la cigarette, de la cocaïne, du tramol, du cannabis ou encore de la chicha. Conscient que ce véritable fléau qu’est la consommation de ces stupéfiants impacte négativement la vie de ces jeunes, voire même, les pousse à la dérive, le gouvernement, représenté par son Ministre des Enseignements Secondaire, Technique et de la formation Professionnelle, Monsieur Mahougnon Kakpo et celui de la santé, Monsieur Benjamin Hounkpatin ainsi que le Procureur de la République près le tribunal de 1ère instance de 1ère classe de Cotonou ont tenu ce vendredi 07 février 2020 une séance de travail à la salle des fêtes de la tour administrative de Cotonou. Séance au cours de laquelle le Ministre Mahougnon Kakpo est revenu sur les risques auxquels sont exposés ces jeunes et la préoccupation du gouvernement face à ce fléau. A l’en croire, des mesures seront prises sous peu pour éradiquer cette catastrophe.
« Cette procédure a fini de nous convaincre de ce que la vente et la consommation des drogues en milieu scolaire par des mineurs n’est pas un phénomène nouveau. » a confié le Procureur de la République, Monsieur Mario Mètonou après avoir évoqué le sujet en date de janvier 2020 où au cours d’un anniversaire, des élèves auraient consommé du gâteau fait avec le cannabis. Ce gâteau qui serait fourni par un individu du monde scolaire. Rappelons que le ministre de la santé n’a pas manqué d’expliquer les déboires de ces stupéfiants sur la santé quant à leur consommation.



Divers


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer