Bénin

Education : le Cne reçoit les plaintes d’une catégorie d’enseignants et promet…

L’investigateur 1er/09/2020 à 12:24

Le Conseil national de l’éducation (Cne) a reçu à son siège à Agblangandan, la plainte des enseignants réunis au sein de l’Inter collectif des pré-insérés, certainement mécontents de leurs conditions de vie. Ces remontés espèrent obtenir à travers ce mouvement d’humeur, une amélioration de leurs conditions avant la prochaine rentrée académique2020-2021.

Composé du Collectif national des enseignants pré-insérés du Bénin (Conepib-Mestfp) et du Collectif des enseignants pré-insérés (Cepi-Memp), l’Inter Collectif des pré-insérés est exaspéré par ses conditions de vie et ne le cache point. Entre autres, ils sont remontés contre le traitement lié à leurs émoluments, le délai de leur contrat, les déploiements tous azimuts, la marginalisation dont ils se disent victimes dans les écoles, rapporte Matin Libre.

Lire aussi : Agbangnizoun : tentative de suicide d’une jeune fille pour des raisons amoureuses

A travers leur plainte, ils souhaitent que le gouvernement fasse passer le contrat des pré-insérés de 9 sur 12 mois à 12 sur 12 mois et surtout, revoir à la hausse, les salaires payés aux pré-insérés l’année dernière à compter de cette année scolaire 2020-2021. Mieux, leur souhait est que les enseignants pré-insérés de l’année scolaire écoulée soient maintenus au poste. Hormis ceux qui exprimeront l’envie d’être permutés. Pa
Par ailleurs, ils exigent en outre, la prime de rentrée aux aspirants au même titre que les ACE et APE, parce qu’ils estiment qu’il s’agit d’une prime liée à la fonction et non à la carrière.
Leurs doléances ont été au cours de leur descente à Agblangandan, prises en compte. La preuve, les membres du Conseil national de l’éducation (Cne) qui les ont reçus, ont promis faire le message à qui de droit.
.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook