Football

Equipe du Bénin : Jodel Dossou s’excuse et s’accuse après son exclusion du groupe des Ecureuils

L’investigateur 10/10/2021 à 10:54

Qui s’excuse, s’accuse dit-on. A travers un texte plat, l’attaquant béninois, Jodel Dossou a tenté de se refaire une image après son exclusion, le vendredi 08 octobre du groupe des Ecureuils qui jouent cet après-midi, la Tanzanie au stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou.

Il s’agit d’une affaire qui a polarisé les attentions à quelques heures du match, très capital pour l’équipe nationale. Ce qu’on peut appeler « affaire Jodel Dossou », une bêtise du joueur évoluant à Clermont Foot, a peut-être failli déstabiliser le groupe.

A travers un démenti, l’argument avancé par le joueur (une urgence familiale), et qui aurait valu sa sortie tardive du campement sans autorisation, est tout aussi léger qu’une feuille morte. Déjà en France juste après le coup de gueule de l’entraîneur Michel Dussuyer, Jodel Dossou pense pouvoir reprendre du terrain au lendemain de cette affaire.

Déjà décrié par une partie des fans des Ecureuils, il oublie que sur le match de cet après-midi, il joue sa survie en équipe nationale, même de loin.
Pour s’en convaincre, une victoire des Ecureuils, et il se ferait griller en équipe nationale sur une bonne période.

Pire, dans le cas contraire, l’entraîneur Michel Dussuyer dont le fauteuil tangue après la surprise élimination du Bénin de la dernière CAN Cameroun 2021, lui en voudra. Tant il aura besoin de lui sur ce match. Loin dans l’autre, l’ancien joueur des Requins FC de l’Atlantique n’est pas sorti de l’auberge.

| Lire aussi : Tanzanie vs Bénin : Dussuyer réagit à la victoire du Team National (0-1)

| Lire aussi : Bénin : Jodel Dossou exclu du groupe des Ecureuils contre la Tanzanie

Un fâcheux événement a provoqué mon départ prématuré du stage de la sélection nationale ce vendredi.

J’assume entièrement les responsabilités liées à la « faute » commise dans une situation exceptionnelle.

J’ai dû faire face sans avoir eu le choix à une urgence familiale qui a duré deux heures d’horloge. C’était par instinct de survie.

Les rumeurs qui circulent sur la toile et qui rapportent des ébats au campement de la sélection nationale ne sont pas fondées. Je tiens à les démentir.

Je présente sincèrement mes excuses au groupe, au staff et au public qui m’ont toujours soutenu.

J’aurais aimé être sur le terrain avec mes coéquipiers et j’ai un vrai pincement au cœur de ne pas être présent.

Rien n’est plus important que la nation.

Je souhaite beaucoup de courage et bonne chance pour ce match face à la Tanzanie.
Par la grâce de Dieu la victoire sera de notre côté.

Allez les Ecureuils !

JODEL DOSSOU




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook