Monde

Etats-Unis : voici le parcours de Kamala Harris, la future vice-présidente de Joe Biden

L’investigateur 8/11/2020 à 13:56

Ce samedi 7 novembre 2020, la sénatrice Kamala Harris, colistière de Joe Biden, est devenue la première femme élue vice-présidente des États-Unis.

« Ma mère me disait souvent : Kamala, tu seras peut-être la première à accomplir de nombreuses choses. Assure-toi de ne pas être la dernière. »
Une prophétie en quelque sorte qui tend à se réaliser avec le sacre de Joe Biden dont la conséquence directe est le post de vice-président que sa colistière Kamala Harris occupera.

Âgée de 56 ans, la sénatrice de Californie a rapidement réagi à cette victoire, acquise en Pennsylvanie, promettant de se « mettre au travail » sans tarder pour restaurer « l’âme de l’Amérique ».

Lire aussi : Dassa  : une élève retrouvée morte en tenue avec du sédaspir- comprimés en poche derrière l’Institut biblique

« Dans cette élection, il s’agit de beaucoup plus que de Joe Biden ou moi-même. Il s’agit de l’âme de l’Amérique et de notre détermination à nous battre pour elle. Nous avons beaucoup de travail devant nous. Mettons-nous au travail », a-t-elle écrit sur Twitter, avant de relayer une vidéo d’elle au téléphone avec le futur président. « Nous l’avons fait, Joe », s’exclame-t-elle dans cette courte séquence.
Fille d’un immigré jamaïcain et d’une immigrée indienne, elle a accumulé des titres de pionnière : après deux mandats de procureure à San Francisco (2004-2011). Par deux fois, elle a été élue procureure de Californie (2011-2017), ce qui lui donne le titre de la première femme, mais aussi la première personne noire, à diriger les services judiciaires de l’État le plus peuplé du pays.

Lire aussi : Insécurité  : 02 présumés cybercriminels arrêtés au quartier Vosso-Kpodji mercredi

Au Sénat à Washington, elle a prêté serment en janvier 2017 et devient ainsi la seconde sénatrice noire de l’histoire américaine et même la première à ce poste à avoir, par ailleurs, des origines d’Asie du Sud.

A Oakland, dans la Californie progressiste des années 1960 où elle a grandi, Kamala Harris a débuté son ascension à travers la lutte pour les droits civiques de ses parents. « Lors d’un débat des primaires démocrates en 2019, elle avait d’ailleurs raconté comment, petite fille, elle était dans l’un des bus amenant les écoliers noirs dans les quartiers blancs », rapporte LCI.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook