Bénin/opposition

Fcbe : Boni Yayi victime de la « félonie du trio maléfique », selon un ancien ministre

L’investigateur 10/04/2020 à 17:34

La situation aux Forces Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe) continue de faire couler assez d’encre et de salive. Pour l’ancien ministre Allassani Tigri, fidèle à Boni Yayi, son départ est le bienvenu. Parce que selon ses dires, l’ex-président d’honneur a été victime de la « félonie du trio maléfique ».

Message du Ministre Allassani Tigri


Chers camarades militants,

J’ai lu avec beaucoup d’émotion la Déclaration du Président Boni YAYI relative à l’analyse de la situation politique nationale et au sein de Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE).
Cette analyse lucide et objective expose clairement les tribulations et les trahisons successives du groupe anti parti Hounkpe, Yarou, Djimba et autres qu’il a subies et qui l’ont conduit à se retirer du Parti qu’il a créé et façonné. J’ai personnellement vécu et combattu cette traîtrise dès sa naissance.
C’est à juste titre que le Président Boni YAYI, homme d’honneur et de dignité qu’il est a dû se retirer malgré tout le sacrifice consenti encore à tenter de réconcilier sa famille politique. Il a refusé derechef de prêter flanc à la traîtrise qui a fait objectivement depuis le 12 septembre 2019 de FCBE un Parti dont certains des responsables sont voués corps et âmes à l’artisan de la descente aux enfers de notre peuple, de sa démocratie, de l’état de droits et des droits humains.

Le Président Boni YAYI a eu raison de stigmatiser cette duperie, cette félonie et de mettre à nu la politique d’usurpation et de destruction menée par le trio maléfique.

Je voudrais saluer la Déclaration de soutien conséquente de la majorité du bureau exécutif national du Parti à la Déclaration du Président Boni YAYI.

En faisant leur son analyse lucide et objective de la situation, les camarades ont pris la décision historique de démission collective pour ne pas s’associer aux activités novices et pernicieuses du cheval de Troie que constitue désormais au sein de l’opposition fcbe de la clique de Hounkpe.

J’adhère fermement à cette décision historique de retrait et appelle tous les militants et singulièrement notre jeunesse dynamique et patriote à faire de même car il s’agit du prélude d’une nouvelle naissance en droite ligne du congrès de Parakou qui a soulevé tant d’espoir auprès de notre peuple meurtri depuis le 6 avril 2016.

J’invite l’immense majorité saine des militants à faire preuve de courage, d’imagination et d’initiatives créatrices pour poursuivre le combat libérateur amorcé par l’historique congrès de Parakou.

Je compatis aux souffrances sanitaires des populations face à la pandémie du covid 19, nouvelle incertitude qui vient se greffer à l’incertitude politique. Nous sommes un peuple courageux, plein de ressources. Nul doute que organisé et en prière nous gagnerons également ce combat.
Vive la démocratie.
Que Dieu bénisse le Bénin.

Votre serviteur Alassani TIGRI

Ancien Ministre
Ancien Secrétaire Général du Gouvernement




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook