Bénin

Fcbe : de troublantes révélations sur Yarou et les autres membres démissionnaires

L’investigateur 7/11/2021 à 19:41

Le parti dirigé par Paul Hounkpè, la Force Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE), fait face à de nombreuses démissions depuis quelques semaines. Ce qui a occasionné une sorte de dislocation du parti. Dans un entretien sur l’émission Diagonale de la chaîne numérique Bi-News ce weekend, El Farouk Soumanou, secrétaire national à la jeunesse du parti a révélé les vrais motifs des démissions enregistrées récemment au sein du parti.

Un nouveau parti politique a vu le jour au Bénin, au cours du mois écoulé, La Nouvelle Alliance LNA. C’est une formation politique créée notamment par les anciens responsables de la FCBE. En l’occurrence les ex-secrétaires exécutif nationaux adjoints, du parti Fcbe, Théophile Yarou ; celui de l’économie numérique, Dr. Laurent de Laure Faton et le coordonnateur de la 22è circonscription électorale, Clément Koutchadé.

Contrairement aux raisons qui ont été évoquées par ces démissionnaires, El Farouk Soumanou a fait savoir qu’il s’agit en réalité de qutestion de sous. A savoir : les cotisations usuelles, établies comme règle au sein de la plupart des partis politiques. Jusqu’à leur démission du parti Fcbe, Théophile Yarou, président du nouveau parti La Nouvelle Alliance et les membres de son bureau politique n’avaient jamais payé leur cotisation de militant au sein du parti Fcbe :" Les militants ne payent aucune cotisation. Ceux qui démissionnent, allez vérifier s’ils ont payé. Je défie tous ceux qui ont démissionné là, que ce soit les conseillers, les camarades dont vous avez parlé, que quelqu’un puisse me donner la preuve que depuis qu’il est à la Fcbe, qu’il a payé sa cotisation une seule fois. », a confié El Farouk Soumanou.

| Lire aussi : Bénin : Sacca Lafia veut recruter un Dge pour le Conseil électoral, lire les détails

| Lire aussi : Bénin : le Ceg 5, des champs et des infrastructures sous l’eau à Lokossa

| Lire aussi : Bénin : Angela réagit à la traque lancée contre les prostituées et recadre Orounla

Mieux, le secrétaire national à la jeunesse du parti Force cauris pour un Bénin émergent, indique qu’il y a certains demisionnaires qui n’ont jamais fait leur adhésion formelle au parti Fcbe. À l’en croire, ce sont des gens qui se déclarent influents dans leurs régions et qui parlent au nom du parti Fcbe. Du coup, ces militants n’étaient pas à jour vis-à-vis des comptes du parti. Ce qui constitue une violation et un manquement aux textes qui prévoient des cotisations imputables à chaque membre du parti Fcbe, a-t-il soutenu.

Rappelons que le parti a également enregistré d’autres démissions notamment les conseillers municipaux de la Mairie de Copargo qui ont rejoint l’Union Progressiste. Il y a également les membres de la coordination communale Fcbe toujours à Copargo qui ont démissionné pour rejoindre le parti Bloc Républicain. À Savalou, un bloc de 07 conseillers communaux Fcbe a aussi démissionné pour adhérer au parti Union Progressiste et bien d’autres militants.

Notons que le patron de l’opposition béninoise, Paul Hounkpè reste imperturbable face à la situation et pense que son parti se porte très bien.

Rollis Houessou




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer