Football

Foé : 19 ans après son décès, son père fait de troublantes révélations sur sa mort

L’investigateur 2/07/2022 à 20:26

19 ans après le décès de l’ancien joueur camerounais Marc-Vivien Foé, son père revient sur les causes de sa mort.

« Je vais vous dire un secret. Marc avait dit à Marie Louise qu’après le match il va divorcer. Ils l’ont eu (…) À minuit, elle a apporté la nourriture à Foe. Si vous étiez à ma place, vous devez faire la guerre. Ce n’est pas Marc qu’on devait tuer comme ça. (…) Quand Marc a mangé il a commencé à vomir, à faire la diarrhée », a déclaré Martin Amougou Foé, Père de feu Marc-Vivien Foe sur Vision 4.
Une déclaration qui secoue non seulement la toile mais également le monde entier qui s’est souvenu encore il y a quelques jours, de la disparition sur un terrain de football de l’éternel 17 camerounais, Marc-Vivian FOE. A dire vrai, la déclaration est étonnante puisque le père du joueur déjà décédé accuse sa belle-fille d’avoir empoisonné son mari.
Martin Amougou Foe, le père du regretté de mémoire Marc-Vivian Foé inconsolable en 2003 après le décès de son fils est revenu 19 ans après sur ce départ inattendu du joueur dans un stade de football lors de la coupe de confédérations.

| Lire aussi : Football  : une réforme du gouvernement entrevoit un salaire mensuel aux arbitres du championnat béninois

Le 26 juin dernier, le Cameroun a célébré la disparition du joueur, occasion choisie par son père dans l’émission « Franc jeu » de LTM TV pour s’indigner du traitement fait des biens de son fils en France. « Si vous étiez comme moi, tu perds ton enfant, l’argent qu’il a laissé tu n’as pas droit à cela. Vous voyez quand j’étais malade, ils ont fait des magouilles ici. L’acte de mariage sort de l’ambassade du Cameroun à Paris. Quand on veut faire le mariage l’officier demande de choisir le régime. Je ne suis jamais allé en France. Dans l’acte de mariage de mon fils cela est marqué biens séparés. Cela signifie quoi en droit. J’ai besoin d’une réponse des camerounais. Si ton fils avant qu’il se marie t’achète un habit, cela signifie que tu ne dois plus porter cela ?, s’est-il interrogé.

Rappelons que le 26 juin 2003 à 19h36, Marc-Vivien Foé s’est écroulé à la 72e minute de la demi-finale Cameroun-Colombie de la Coupe des confédérations 2003 sur le terrain du stade de Gerland de Lyon. Il est alors loin de l’action, dans le rond central alors qu’il se replaçait, après une longue chevauchée côté gauche.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer