Bénin

France : décès de l’ancien président de l’OM, Bernard Tapie à 78 ans

L’investigateur 4/10/2021 à 07:02

Homme d’affaires, ancien ministre et président de l’Olympique marseillais, Bernard Tapie est mort hier à l’âge de 78 ans.

Toute la planète politique et du football est agité depuis hier à travers la mort de l’ancien président de l’OM, Bernard Tapie à 78 ans. Des hommages lui sont également rendus pour tout ce qu’il a accompli avant son décès.

À 43 ans, Bernard Tapie devient président de l’Olympique de Marseille, qu’il souhaite faire revenir “le plus vite possible” sur le podium de la Ligue 1. Et dans la foulée de son expérience réussie dans le cyclisme, il gagne son pari sur les pelouses : l’OM remporte successivement quatre championnats de France entre 1989 et 1992. Mais pas que : il reste aussi certainement “à jamais le premier” dans le cœur des supporters du club marseillais, qui ont apporté leur soutien à leur “boss” lorsqu’il fut atteint d’un cancer. Pour eux, Bernard Tapie a permis à l’OM de remporter la Ligue des Champions en 1993, la seule à ce jour gagnée par un club français. Une réussite qui va poursuivre Bernard Tapie, au point qu’en 1998, après la victoire des Bleus face au Brésil en finale de Coupe du monde, un certain Didier Deschamps lui rend hommage : “On lui doit beaucoup, et c’est vrai que là-bas (à l’OM, NDLR) on a pris une mentalité de gagnants.”

| Lire aussi : Bénin : décès de Nestor Amoussou Béhéton, ancien ministre et Colonel de la gendarmerie

| Lire aussi : Bénin : un étudiant mis aux arrêts pour séquestration et viol sur mineure à Dangbo

| Lire aussi : Abomey-Calavi : le rapport d’activités du maire approuvé par les conseillers à l’unanimité

Bernard Tapie continue de “croire en son étoile”, comme il le chantait en 1985. Cinq ans plus tard, il reprend l’entreprise Adidas, une société, comme pour La vie claire, à la croisée du milieu des affaires et du monde du sport. “Je suis tombé sur l’affaire de ma vie”, déclare-t-il en 1990, sans se douter à ce moment-là que ce sera aussi l’affaire judiciaire de sa vie.

Parallèlement à ses activités de businessman et de dirigeant dans le football, Bernard Tapie connaît une ascension fulgurante sur la scène politique. Repéré par François Mitterrand, il est élu député des Bouches-du-Rhône, en 1989, puis conseiller régional, puis nommé ministre de la Ville, en 1992. Une décision qui fait grincer des dents au Parti socialiste, rapporte France 24.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook