Actualité

Fraternité Ogboni : Owo-Lobè et ses ministres chez le juge pour « affaire flagellation » demain

Judicaël C. GBETO 9/08/2021 à 19:36

Mis sous convocation le 19 juillet dernier, l’Empereur mondial de la confrérie Ogboni, Kabiessi Owolobè et huit de ses ministres (eux, jetés en prison), jouent leurs cartes demain mardi 10 août 2021. Devant le juge, ils essayeront de se défendre et tenter de se tirer d’affaire « Flagellations infligées à un jeune homme ».

Epinglés et poursuivis pour « coups et blessures volontaires » dans une situation d’abus sur un des leurs, Sa majesté Kabiessi Owolobè, Empereur mondial de la confrérie Ogboni et ses ministres, spécialistes en bastonnade, seront fixés sur son sort ce mardi au tribunal de première instance de première classe de Cotonou.

| Lire aussi : Université d’Abomey-Calavi : Dr Dougnon et son équipe distingués par la Cedeao

Il faut noter que c’est par la publication de vidéos de flagellation d’un jeune homme, qui n’est personne d’autre qu’un secrétaire au palais de la confrérie Ogboni, sur les réseaux sociaux le 18 juillet dernier que les faits ont été exposés au public et font aujourd’hui l’actualité. Vidéos difficiles à regarder vu la violence et le degré de maltraitance poussée engagée contre la victime.

| Lire aussi : Braquage à Cotonou : une importante somme d’argent emportée par les bandits

Ces images odieuses suivies d’un audio du jeune homme sauvagement battu par des ministres de l’Empereur mondial de la confrérie Ogboni seraient la réponse à une opération de Mobile money.

Lire aussi : Réformes dans les universités : ce qu’il faut corriger au sein des conseils d’administration installés

Rappelons que ces faits remontent dans la nuit du 22 au 23 juin 2021.
C’est ainsi qu’au lendemain de la publication des pièces à conviction, c’est-à-dire le 19 juillet, Sa Majesté Kabiessi Owo-lobè et huit de ses ministres ont été interpellés et présentés au Procureur de la République.

Lire aussi : Cotonou : un présumé auteur d’un viol sur mineure activement recherché

Alors que l’Empereur mondial de la confrérie Ogboni a, lui été mis sous convocation, ses huit ministres eux, été déposés en prison. Ils connaîtront leur sort ce mardi.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook