Actualité

Gabon : les egoungoun interdits de défiler pendant la célébration de la fête de l’Indépendance

L’investigateur 15/08/2022 à 22:45

Le Consul du Bénin à Libreville a souhaité la manifestation des egoungoun pendant la fête de l’Indépendance mais il n’aura pas eu gain de cause. Sa demande a été purement et simplement refusée.

En effet, informe gabonmediatime.com, c’est par le biais d’un communiqué rendu public, le 09 août 2022, que le roi Rè Ntchunu, chef traditionnel de la communauté Mpongwe, a manifesté son refus de voir défiler les egoungoun comme l’aurait voulu le Consul. Une opposition qui, selon ce dernier, se justifierait par la nécessité de préserver un climat de paix.
La sortie du Roi Rè Ntchunu fait suite à une audience accordée au Consul du Bénin au Gabon, sollicitant l’autorisation « afin de permettre aux masques du rite Vaudou de défiler et parader lors de la Fête nationale du Gabon le 17 août de cette année 2022 ».

| Lire aussi : Talon : l’ancien député Mitokpè inquiet pour l’entretien des trois monuments inaugurés par le président

Le Consul qui, selon la source, est en quelque sorte, le porte-parole des populations béninoises résidentes à Libreville, et qui ont voulu voir manifesté les egoungoun.
Mais pour le Roi, accepter cette doléance, c’est ouvrir la porte à une plausible tension. Pour cette raison, il a donc refusé. Il a d’ailleurs conseillé au Consul du Bénin au Gabon de ne pas être « l’allumette qui déclencherait un feu ardent, capable d’embraser plusieurs hectares au regard de la pauvreté des Gabonais et du climat délétère qui prévaut dans l’ensemble du pays ». Pour sa part le diplomate a daigné rassurer le monarque et assurer comprendre les dangers qui pourraient découler de l’organisation d’un tel événement.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer