Bénin

Gabon : plusieurs féticheurs d'origine béninoise interpellés par la police

Judicaël C. GBETO 1er/09/2022 à 22:01

La police gabonaise a mis la main sur plusieurs féticheurs d’origine béninoise. Il leur est reproché de pratiquer la sorcellerie, acte puni par la loi au Gabon. Ils auraient été aperçus en train de mettre sous terre, des fétiches non loin de la rivière de la Sébé.

Interpelés, les féticheurs ont été conduits à la gendarmerie d’Okondja échappant de justesse la vindicte populaire. Les officiers de la Police judiciaire ont alerté le parquet de la République du tribunal de première instance de Franceville et une enquête a été ouverte, L’Union rapporte mardi 30 août dernier que << dans la fosse creusée par les cinq féticheurs, il y avait des cailloux noirs, des noix de kola, des poupées vaudoues, du parfum mystique.

| Lire aussi : Criet : un marabout déposé en prison hier (les faits)

Si selon les sources du média, ces individus ne sont connus par personne dans la région, il fait dire qu’au Gabon, la pratique de sorcellerie est punie par la loi. Selon l’article 210 de la loi n°042/2018 du 05 juillet 2019 portant le Code pénal en République gabonaise,

| Lire aussi : Bénin : plus d’une dizaine de motos emportées par le fleuve Okpara après la montée des eaux

A titre d’information, << hors les cas prévus aux articles 223-4.1 et 224-2 du présent Code, quiconque a participé à une transaction portant sur des restes ou ossements humains, ou s’est livré à la pratique de la sorcellerie, de la magie ou du charlatanisme, susceptibles de troubler l’ordre public ou de porter atteinte aux personnes ou à la propriété, est puni d’un emprisonnement de dix ans au plus et d’une amende de 5 000 000 de francs au plus, ou de l’une de ces deux peines seulement >>.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook