Actualités

Ganiou Soglo, Réaction de l'ex-ministre aux nouvelles recommandations des évêques sur le code électoral

L’investigateur 22/06/2024 à 12:18

Plusieurs mois après sa promulgation par le Chef de l’Etat, le nouveau code électoral continue de nourrir les débats. Jeudi 20 juin 2024, la conférence épiscopale du Bénin a dressé une liste de 8 recommandations faites à l’endroit du gouvernement sur le code électoral.

En effet, ces recommandations faut-il le rappeler, tournent globalement autour de la nécessité pour les gouvernants de trouver un consensus en vue de l’apaisement des élections futures. Dans cette même veine, l’ancien Ministre Ganiou Soglo s’est de nouveau exprimé sur la question à travers le canal du journal Bénin Intelligent.

Son aperçu sur le nouveau code électoral n’a pas changé. En l’état, le code porte les germes de l’exclusion. Or « l’exclusion c’est les germes de la violence », a dénoncé Ganiou Soglo. Pour l’ancien dirigeant sportif, l’Eglise Catholique a joué un rôle d’avant-garde dans la prise de décision politique importante au Bénin, notamment en 1990. Pour cela, les autorités se doivent de lui prêter écoute. « J’espère simplement, c’est mon souhait le plus cher, que nos dirigeants entendront la voix de l’église catholique. Je pense que la voix de la sagesse voudrait qu’ils puissent écouter les recommandations de ce colloque (NDLR à l’issue duquel les recommandations ont été faites », a-t-il déclaré.

Ganiou Soglo a, une fois de plus, profité de l’occasion pour dévoiler ses ambitions pour les élections prochaines. « Je suis un homme politique. Rien ne peut m’empêcher demain si je le désire d’être candidat à l’élection présidentielle », a-t-il laissé entendre. À la question de savoir comment cela est-il possible avec les nouvelles dispositions du code électoral, Ganiou Soglo déclare sans langue de bois : « un code électoral est fait par des hommes. Il peut être défait par des hommes. L’essentiel pour moi qui ai subi une tentative d’assassinat dans mon pays, et qui suis rentré dans un pays, je ne me laisse pas intimider par qui que ce soit. La paix, elle est importante. Pensé qu’on est plus fort que d’autres, pour ma part, est une gageure. Il faut savoir raison garder et être dans l’humilité, le pardon », va-t-il conclure.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook