Bénin

Gansè, sa tête réclamée pendant que l’incendie poursuit sa tournée au marché Dantokpa

L’investigateur 10/05/2021 à 20:17

Les incendies répétés au marché Dantokpa ne font pas du bien aux sinistrés. Pire, au Directeur général de la Sogéma, Armand Gansè dont la tête est réclamée par le chef-quartier du plus grand marché de l’Afrique de l’Ouest, Amzat Aguémon.

C’est au micro de la radio CAPP FM que le chef-quartier de Dantokpa, Amzat Aguémon s’est fait entendre. Selon ses déclarations, le Directeur général de la Sogéma, Armand Gansè n’a pas su anticiper pendant que le feu continue sa tournée dans ce marché. « J’indexe nommément le Directeur général de la Sogema, Armand Gansè. C’est à la limite très révoltant. La Sogema ne prend en charge que quelques indemnisations quand ces incidents arrivent », a-t-il confié à Fraternité. Selon ses déclarations, la Sogéma ne fait visiblement rien pour éviter ces cas d’incendie, sinon elle est préoccupée par l’accroissement des recettes. « C’est un désordre monstre organisé. Au nom de l’accroissement des recettes, on méprise les règles les plus élémentaires », dénonce-t-il au micro de Capp Fm.

Poursuivant, Amzat Aguémon fait une proposition : « Le minimum qu’on puisse faire, c’est de mettre un dispositif de contrôle pour que les gens qui allument le feu dans le marché ne puissent pas le faire », a-t-il déclaré.

Contrairement au chef-quartier, le directeur général de la Sogéma, Armand Gansè relativise. « Les incendies n’ont pas les mêmes causes », soutient-il.

« Les incendies dans le marché Dantokpa, c’est vrai que ça devient récurrent, ce n’est pas de notre faute. Les incendies n’ont pas les mêmes causes », a-t-il confié à Frissons radio. Ce que le chef-quartier ne veut pas comprendre parce que dans son intervention, il a poussé le bouchon loin, réclamant au passage, son départ de la Sogéma.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook