Bénin

Gbadamassi : selon le député, "saisir Macron c'est remettre en cause de l’indépendance du Bénin"

L’investigateur 16/09/2020 à 13:33

La lettre envoyée par quatre opposants de Patrice Talon au président français, Emmanuel Macron continue de soulever assez d’encre et de salive. La dernière réaction d’une personnalité politique à propos, c’est celle de l’honorable Rachidi Gbadamassi.

Pour le député de 8ème circonscription électorale, Léonce Houngbadji, Bertin Koovi, l’ancien ministre Ganiou Soglo et l’ex-ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Bénin aux États-Unis d’Amérique et représentant du Bénin au Mexique et à l’Organisation des États américains, Omar Arouna ont posé un acte indigne.
« C’est indigne et c’est remettre en cause la souveraineté nationale que d’aller porter le problème interne du Bénin à l’Occident. C’est remettre en cause notre indépendance, c’est recoloniser le Bénin. Et pour moi, cela n’est pas digne de ceux qui aspirent gérer le pouvoir ».

Lire aussi : Côte d’Ivoire : déjà, 05 Candidatures rejetées par le Conseil constitutionnel

Pire, l’ancien maire de Parakou trouve que la réaction des opposants au régime en place est une insulte à la mémoire des rois béninois, passés de vie à trépas. Dans un sévère réquisitoire, l’honorable trouve qu’il s’agit plutôt d’un acte de trahison de la part de ceux qui ont posé l’acte. « L’acte posé, c’est trahir la mémoire de nos illustres rois, Béhanzin, Bio Guerra, Akaba qui ont lutté contre l’impérialisme », s’est-il indigné.

A H



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook