Afrique

Ghana : la présidence communique quelques résultats provisoires sur le vote

L’investigateur 8/12/2020 à 15:01

Quelques jours après l’élection présidentielle qui s’est déroulée dans le calme au Ghana, la présidence a communiqué quelques tendances provisoires. Pays de démocratie, le Ghana s’illustre désormais comme modèle dans la sous-région. Dans le calme les Ghanéens attendaient les résultats du scrutin entre Nana Akufo et John Mahama.

Un scrutin serré entre le président Nana Akufo-Addo, 76 ans, candidat pour le Nouveau parti patriotique (NPP), en route pour un second mandat, et son prédécesseur John Mahama, 62 ans, leader de l’opposition, du Congrès national démocratique (NDC).

Certes les autorités avaient informé que les résultats seront connus moins de 24 heures après la fin du vote, soit avant 17H00 GMT ce jour.
Mais les populations ont fait preuve de maturité et attendent sans souci les chiffres du vote.

Lire aussi : Cotonou  : une dame de 75 ans retrouvée morte dans la zone des Ambassades

Parmi elles, Albert Keke, un homme de 55 ans : « C’était vraiment un scrutin sans accroc et calme hier, il n’y a pas eu de problème, les électeurs se sont bien comportés », dit-il à l’AFP.
« Election calme et pacifique », « Le vote s’est fini dans le calme » titraient les deux principaux quotidiens mardi matin.

En effet, plus de 17 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes pour choisir entre douze candidats à la magistrature suprême, dont trois femmes, et élire leurs 275 députés.

Il est vrai que seule la commission électorale est l’institution habilitée à annoncer les résultats officiels et à proclamer le vainqueur, mais de de premières estimations communiquées par la présidence, portant sur 91% des bureaux de votes déjà dépouillés, M. Akufo-Addo aurait remporté 52,25% des voix, contre 46,44% pour M. Mahama, rapporte Yeclo.

Lire aussi : Cotonou  : 02 frères en prison pour avoir tabassé un policier

« Je suis content car il n’y a eu ni conflit ni confusion, mais je suis triste car mon candidat a l’air d’être en train de perdre », dit à l’AFP Abdulkarim Al Hassan, 32 ans, qui a voté pour M. Mahama.

« Je suis un peu déçu mais la vie continue », ajoute ce réparateur de téléphone installé dans le quartier populaire de Nima.

Le Ghana n’a jamais connu de second tour, les plus petits partis dépassant rarement les 1% des voix.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook