Ghana : les prostituées ont décidé de punir les policiers, voir la décision

Bénédicte BANKOLE 2/06/2021 à 10:15

A travers un communiqué rendu public, les travailleuses de sexe de Pokuase à Accra au Ghana ont pris la décision de priver les agents de la police ghanéenne de leur service.

Cette décision survient quelques jours après que la police ghanéenne a effectué une descente inopinée à Pokuase le 22 mai dernier et a arrêté 33 travailleuses de sexe.

La police avait pour objectif de mettre la main sur les professionnel(le)s du sexe et de détruire leurs demeures non autorisées qui accueillaient surtout des trafiquants de drogue, des voleurs et des mineurs utilisés à des fins d’exploitation sexuelle.

Ivoirweb informe qu’au cours de l’opération, plusieurs habitats en bois qui abritaient des travailleuses de sexe dont la plupart sont des ressortissantes nigérianes et quelques ghanéennes, ont été démolis. Suite à cela, les belles-de-nuit ont pris la décision de priver les policiers de leur service.
« Nous prenons cette position pour affamer les policiers qui sont toujours au lit avec nous pour qu’ils apprennent leurs leçons à ne pas nous attaquer à nouveau dans un style Rambo. Nous utilisons ce moyen pour conseiller également à d’autres groupes de prostituées de s’abstenir d’offrir leur sexe à un policier », indique le communiqué

Lire le communiqué :

decision




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook