Bénin

Harceleurs sexuels dénoncés au Bénin : les origines des déballages de Madame Martine Benoîte

L’investigateur 19/10/2021 à 09:16

A travers un post datant du samedi 16 octobre 2021, l’auteure du livre « Bris de Silence », Angela Kpeidja a retracé les origines du calvaire de Madame Martine Benoîte. Après 21 ans de souffrances dues au harcèlement sexuel de ses chefs hiérarchiques, Madame Martine Benoîte s’est lâchée dans les médias. Mais avant, elle a pris le soin de rencontrer la première responsable de l’ONG « N’aie pas peur » pour voir ce que son ONG peut pour elle.


Angela Kpeidja


Le calvaire de Benoîte Martine…

« Des réformes sont en cours. Les lignes bougent sur le chemin de la répression des violences basées sur le genre. En fait, le Bénin semble vouloir tourner dos à l’impunité en la matière.
Mais les lois ne feront pas tout. Le combat social est le plus difficile. Sinon, comment comprendre que certains patrons continuent de harceler leurs collaboratrices sans être inquiétés.
Le cas de Dame Benoîte Martine Makou me fend particulièrement le cœur. Son calvaire dure depuis bientôt 21 ans. Du Ministère des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle au Ministère de la Culture et du Tourisme en passant par le Ministère du Travail et de la Fonction Publique, ses bourreaux déguisés en chefs hiérarchiques ne lui laissent aucun répit.
Benoîte Martine a dû chaque fois se résoudre à demander des affectations pour échapper à ses bourreaux. Une baisse de l’estime de soi s’en est suivie avec à la clé, une dépression devenue chronique.

| Lire aussi : Commune de Copargo : mésentente entre le maire et les conseillers Fcbe démissionnaires

| Lire aussi : Bénin : plusieurs personnes interpellées dans une nouvelle affaire de drogue à l’aéroport de Cotonou

| Lire aussi : Bénin : les autorités durcissent le ton contre les promoteurs de spectacle en pleine pandémie

Mais une lueur d’espoir éclaire depuis peu sa route. Entre autres, le signal fort lancé par le Président de la République en 2020, Bris de Silence et le projet de loi actuellement sur la table des députés au Palais des Gouverneurs à Porto-Novo...
En attendant, ses harceleurs poursuivent la sale besogne. Malgré ses cris, ses dénonciations, sa résistance..., sa carrière est en train de lui échapper. La douzième affectation est aujourd’hui en cours de signature. Franchement, dites moi comment on reste productif pour son employeur et utile pour sa famille dans cette ambiance dégradante, humiliante...?
Ce que vous devez savoir, c’est que la loi punit non seulement le harceleur avéré mais aussi les autorités et personnes qui ont eu vent de cette situation et qui n’ont pas réagi.
A bon entendeur salut ! », a écrit la journaliste.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook