Bénin

Houngbédji : un syndicat s’attaque au porte-parole, ce qu’il lui reproche

L’investigateur 9/01/2022 à 14:51

Le nouveau code général des impôts voté par les députés à l’Assemblée nationale continue de faire couler d’encre et de salive. Autant les populations crient leur ras-le-bol après la promulgation de cette loi, autant les partenaires sociaux s’en désolent.

Tel est le cas de la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (CSTB). En effet, à la faveur d’un communiqué rendu public le samedi 8 décembre 2022, la CSTB a exprimé son mécontentement vis-à-vis du gouvernement et dénonce la kyrielle de taxes contenues dans le nouveau code des impôts.

| Lire aussi : Akpakpa : un motocycliste transportant des bidons d’essence brûlé au 3è degré hier

« Après le vote de la loi des finances de 2022 et du nouveau code des impôts, les travailleurs salariés qui étaient déjà pressurés par la faim et la misère, constatent que leur situation sociale sera encore plus catastrophique avec la création de nouvelles taxes, l’augmentation de certains impôts et taxes et avec la suppression de certains avantages notamment l’abattement sur nombre d’enfants à charge dans le calcul de l’IPTS. », peut-on lire dans le communiqué. Il s’agit d’un avantage supprimé et cela irrité le signataire du communiqué, Kassa Mampo, secrétaire général de la cent CSTB. Par ailleurs, il dénonce le secrétaire général adjoint porte-parole du gouvernement Wilfried Houngbédji.

| Lire aussi : Talon : ses réformes conduisent à la scission de la Soneb, lire les détails

« Cet avantage est désormais supprimé aux travailleurs salariés avec l’impôt de traitement sur salaire (ITS ) prévu par le nouveau code des impôts . La CSTB dénonce la suppression de cet avantage par le gouvernement dont le porte parole, Léandre Wilfried HOUNGBEDJI, sans honte , parle de suppression d’une injustice
liée au genre », a-t-il écrire.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer