Bénin

Jihadisme : Talon interpellé par un journaliste dans le cadre de la lutte contre l'ennemi

Rollis HOUESSOU 12/01/2022 à 11:06

Invité sur TV5 Monde, le journaliste Béninois Francis Kpatindé reproche la division de la classe politique en ces temps où le pays est sous la menace des attaques Djihadistes. Pour lui, il faut que le Président Patrice Talon libère les détenus politiques pour qu’une unité nationale s’installe afin de lutter contre l’ennemi.

L’unité nationale du Bénin, c’est tout ce que propose le journaliste Francis Kpatindé pour faire front aux djihadistes. À l’en croire, le pays est divisé et cela donne l’occasion à l’ennemi d’y prendre davantage le contrôle :" Il n’y a pas eu de revendications, ce qui est étonnant. Partout où il y a des terroristes, il faut une forme d’unité nationale pour faire front. Le chef de l’Etat Patrice Talon doit régler les contentieux post-électoraux et libérer les prisonniers politiques parce qu’il faut une forme d’unité nationale pour s’opposer à ces assaillants avec succès" a-t-il expliqué au micro de TV5 Monde rapporté par LNT indiquant que le Président Patrice Talon n’ignore pas le danger que représente la menace djihadiste.

| Lire aussi : Terrorisme à Matéri : faux ! Pas de vidéo du maire invitant les populations à quitter les zones cibles

Pour le journaliste, "Il faut que la classe politique et la classe syndicale soient soudées. Si le pays est divisé, s’il y a des problèmes, les djihadistes trouvent des failles pour perturber le déroulement normal de la vie publique. Dans un climat de division, ils trouvent des failles pour attaquer, pour recruter", a martelé Francis Kpatindé, puisque pour lui, tout pays qui n’a pas réglé ses problèmes électoraux ou politiques est fragilisé.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook