Actualité

Journalistes en prison : la PADeM-Bénin de Tchibozo négocie pour leur libération

L’investigateur 19/09/2021 à 15:21

La Plateforme des Promoteurs et Acteurs pour le Développement des Médias au Bénin (PADeM-Bénin) est soucieuse de la situation de trois journalistes béninois en prison. Pour un dénouement heureux de l’affaire, susceptible de permettre aux confrères de recouvrer leur liberté, le creuset de patrons de presse et de journalistes dirigé par Basile Tchibozo, a entamé des pourparlers avec la plaignante. Par le biais d’un communiqué de presse, le point de la démarche menée se présente ainsi qu’il suit. Lire le communiqué de Presse.

Communiqué de presse de la PADeM-Bénin

La Plateforme des Acteurs et Promoteurs pour le Développement des Médiasédias au Bénin (PADeM-Bénin) a été saisie le vendredi 10 septembre dernier de l’incarcération le 06 septembre 2021 de 3 acteurs des médias à savoir Gilbert DAGAN, Argos ADIHOUNDA et Anatole ADAHOU. Aussitôt informée, la PADeM-Bénin a cherché à connaître du dossier. Il lui a été transmis les mandats de dépôts, les écrits incriminés et autres audios qui auraient suscité lesdits écrits. Après avoir écouté les audios et analysé les écrits incriminés, publiés via des supports numériques (facebook et whatsApp), la PADeM-Bénin a décidé de s’inscrire dans une démarche de pacification en se rapprochant de la plaignante. A cet effet, le Bureau Directeur de la PADeM-Bénin a négocié et obtenu de la plaignante, Madame Juliette GBAGUIDI plus connue sous le nom de Beauté Ronde, un rendez-vous le mardi 14 septembre 2021.

Après plus d’une heure d’échanges, la délégation du Bureau Directeur de la PADeM-Bénin conduite par son président Basile TCHIBOZO a pu constater combien les écrits incriminés ont affecté psychologiquement et blessé dans son amour propre la plaignante qui explique qu’au tribunal, les confrères placés sous mandat de dépôt ont reconnu un commanditaire qui d’ailleurs s’était présenté au procureur en se reconnaissant comme tel. Cependant, elle estime qu’il y a un second commanditaire dont les confrères incarcérés doivent livrer le nom pour espérer sa clémence.

| Lire aussi : Abomey : sanction pour le gardien-chef de la prison civile relevé de ses fonctions

| Lire aussi : Bénin : un couple interpellé pour trafic de faux carnets de vaccination anti-covid

| Lire aussi : Conseil électoral : Talon nomme une femme en remplacement de Adolphe Djiman

De leur côté, les confrères clament que la seule personne qui leur a envoyé les audios qui ont suscité leurs écrits est celle-là qui s’est présentée au tribunal au moment où le procureur les plaçait sous mandat de dépôt. Cette dernière a d’ailleurs été mise sous convocation.

La PADeM-Bénin continue les pourparlers avec la plaignante pour la pacification du dossier et invite tous les acteurs des médias capables de faire une quelconque démarche dans ce sens à ne pas hésiter.

La PADeM-Bénin profite pour appeler à la responsabilité et au professionnalisme des journalistes et de tous les acteurs des médias afin d’éviter de pareilles situations.

Pour la PADeM-Bénin,

Le Secrétaire Général



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook