Bénin

Kakpo, grincement de dents après la suspension des journées culturelles

Judicaël C. GBETO 17/04/2021 à 12:31

Soucieux du bien-être de ses populations, le gouvernement entreprend des mesures barrières contre le Covid. Cependant la récente décision du ministre M. Kakpo de suspendre l’organisation des journées culturelles dans les établissements scolaires est mal accueillie par communauté scolaire. Du deux poids deux mesures ?

Le ministre de l’enseignement secondaire, Mahougnon Kakpo, a ordonné la suspension de l’organisation des journées culturelles dans les établissements scolaires, pour raison de Covid. Une décision plutôt mal appréciée par les populations qui viennent pourtant de passer une longue période électorale caractérisée par des rassemblements de toutes sortes où les gestes barrières ont à peine été observés. Alors que les lieux de cultes, les restaurants, bars, espaces culturels et sportifs, plages, et autres lieux de grands regroupements fonctionnent comme autrefois, ce sont les apprenants qui, eux, ne méritent pas de se récréer.
Le souci n’est pas dans la simple interdiction du fait. Il se cache plutôt dans l’excuse trouvée par monsieur le ministre pour valider sa décision. C’est dire donc que l’argument évoqué par M. Kakpo pour mettre en attente une des seules activités aujourd’hui dans les lycées et collèges du Bénin, qui permette un réel épanouissement de l’apprenant, est très mal perçu.

Abondant dans le même sens, nos confrères de Beninwebtv diront que « La logique du ministre suppose donc qu’en réalité, l’intérêt du politique est prioritaire à celui de la jeunesse, de la population lambda. Comment comprendre qu’on permette au politique de faire ses activités sans restriction aucune et que lorsqu’il s’agit du peuple, de la relève du pays, on veuille le priver d’un moment de s’épanouir ? Si Mahougno Kakpo a un problème avec les journées culturelles, qui sont des moments pour les apprenants d’exprimer d’autres talents autres que les « mathématiques », il devra faire beaucoup mieux pour justifier sa décision que l’argument Covid ».



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook