Bénin/justice

Komi Koutché : pourquoi l’étreinte demeure malgré les garanties à ses conseils.

L’investigateur 24/04/2020 à 14:25

Condamné le 05 avril 2020 par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), l’ancien ministre des finances Komi Koutché est également sous le coup d’un mandat d’arrêt international. Pris au sérieux, ce nouveau mandat inquiète ses conseils qui ont voulu avoir des garanties à propos.

Pour s’assurer que l’Organisation internationale de police criminelle (OIPC) communément abrégée en Interpol mènera des démarches essentielles avant de passer à l’acte, les conseils de Komi Koutché, sous le coup d’un mandat d’arrêt international, ont écrit à cette dernière. « Cher Me, nous avons reçu votre courrier et vous rassurons qu’aucune demande de la part de notre bureau central à Cotonou contre votre client ne sera exécutée sans une étude juridique et sans avertir votre client pour obtenir de lui des éléments de contradiction. Nous suivrons la situation de près et aviserons en cas de nécessité », a écrit Interpol en réponse à la demande, rapporte Matin Libre. Déjà dans le contenu de la réponse servie à ses avocats, il est clair comme l’eau de roche que le bureau central Interpol à Cotonou passera sous peu à l’acte.
Plus loin, Interpol estime qu’une étude juridique se fera à propos de la demande des autorités du Bénin et il sera exigé de Koutché et ses conseils, des éléments de contradiction. C’est dire qu’on peut pour l’instant, admettre que Interpol garde dans cette affaire, sa neutralité. Cependant, il convient après une lecture croisée, de déduire de sa réponse aux conseils que l’ancien attaché de cabinet du ministre Grégoire Laourou n’est pas encore sorti de l’auberge. Peut-être qu’il pourrait avoir la chance de ne pas être extradé sur Cotonou, mais à l’évidence une autre bataille est à envisager en dehors de Cotonou. Hormis bien sûr le recours auprès de la chambre d’appel de la Criet.

Lire aussi : Port de masque : Macron dans la logique de recommandation, pas une obligationi




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook