Bénin

Korogoné : l'ex-président devenu nouveau coach du MPL, pour quels résultats ?

L’investigateur 5/07/2021 à 19:41

A la faveur du Conseil national du parti, MPL (Mouvement Populaire de Libération), l’ancien président Sabi Korogoné a cédé son fauteuil de président au secrétaire général, Expérience Tèbè. Un acte qu’il justifie d’ailleurs.

« Je serai dans le rôle de coach », a déclaré l’ancien président du MPL, Sabi Korogoné. Il est vrai qu’il s’agit d’un fait inattendu pour le moins, mais selon l’auteur, ce retrait fera du bien au parti. « Je vais me retirer de la présidence du parti, pour donner la possibilité au parti de continuer sa marche », admet le tout premier président du MPl. Mais à vrai dire, que vise ce retrait et quels résultats peut-on attendre lors des futures joutes ?
Il est vrai que l’ancien président reconnaît qu’il y a eu de la « fixation sur sa personne », ce qui a justifié son retrait, mais il serait prétentieux d’attendre grand chose de ce parti. Absent de l’élection présidentielle du dimanche 11 avril dernier, le MPL semble-t-il, bat de l’aile. Il n’a pas les moyens de sa politique. Et la gestion qui en a été faite sous l’ancien président, laissait à désirer.
En effet, la seule tentative du MPL depuis sa création demeure sa participation aux communales de mai 2020. Mais en chemin, le parti a été recalé pour insuffisances de dossiers des candidats à ces législatives par la Commission électorale nationale autonome (CENA). Donc depuis sa création le 21 décembre 2019, son seul fait d’armes reste sa tentative aux communales


La plus grosse désolation

La plus grosse déception à dire vrai, c’est la position la plus incompréhensible des dirigeants pendant la présidentielle d’avril dernier. Non seulement le parti ne s’est pas présenté, mais ses dirigeants n’ont pas apporté de nouveau souffle à l’opposition.
Pire à la faveur d’une conférence de presse, organisée le mardi 09 février 2021, le MPL parti de l’opposition a étonnement dénoncé ses pairs qui ont un avis contraire à celui de la mouvance. « … les mêmes qui dans un passé récent, nous recommandaient de ne pas aller aux élections communales, car pour eux faire ainsi serait apporter une caution au régime en place, ont brutalement changé de raisonnement pour les présidentielles », a déclaré le parti Mouvement Populaire de Libération (MPL) de Sabi Korogoné.
Apportant ainsi d’eau au moulin de ceux qui pensent que le parti a des atomes crochus avec le pouvoir en place.
L’un dans l’autre, c’était étrange de voir un parti d’opposition vitriolé ses pairs qui sans doute, parlent le même langage que lui alors que tous, optaient pour une alternance au sommet de l’Etat. Il faut espérer que le nouveau coach, ancien commandant du navire, ne conduise pour une nouvelle fois, son équipe dans le mur après moult échecs.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook