Bénin

L’He Alladatin se félicite de l’expérimentation du système partisan à travers les communales

Judicaël C. GBETO 25/05/2020 à 17:39

Acteur remarquable à l’origine de l’élaboration du nouveau code électoral testé au Bénin lors des élections communales du 17 mai dernier, l’honorable Orden Alladatin est satisfait de la réussite de la phase expérimentale de ce bijou. Il l’a exprimé ce dimanche dans l’émission « Ma part de Vérité » de Golfe Tv Africa.

Membre fondateur de l’Union Progressiste, le député Orden Alladatin se réjouit du succès de la phase expérimentale du nouveau Code électoral béninois. Invité de l’émission ‘’Ma part de vérité’’ de la chaîne Golfe Télévision, ce dimanche 24 mai 2020, l’élu de la 16ème circonscription électorale a salué la qualité de l’organisation mise en place par la Commission électorale nationale autonome (Céna) lors du scrutin du 17 mai 2020. Selon lui, la bonne organisation a favorisé le succès constaté dans le test de ce nouveau code électoral.

Lire aussi : Bénin-éducation : les examens blancs programmés au mois prochain

Pour le président de la commission des lois à l’Assemblée nationale, « C’est pour la 1ère fois que nous expérimentons le code électoral pour les élections communales. Un code qui exige à ce que chaque parti politique présente des candidats dans les 546 arrondissements du pays. Ça n’a pas été facile puisque des partis sont restés pendant 2 jours dans la cour de la Céna pour peaufiner leurs dossiers. C’est la pratique qui permettra d’affiner et au fur et à mesure qu’on évoluera, le processus qui sera huilé ».
Tout en félicitant à nouveau le sens éclairé de Patrice Talon, l’homme a fait la part des choses concernant la représentativité des partis (les plus grands comme les plus petits) et surtout leur implication dans la prise des décisions au plan national. « Les petits partis peuvent bien survivre dans le pays. Vous pouvez être un petit parti, ne pas avoir des représentants ni au parlement ni au niveau de l’Exécutif des communes et avoir votre mot à dire dans le débat politique. Mais à l’occasion des élections, vous serez obligé de discuter avec les grands ensembles », a laissé entendre l’ancien activiste. Ce qui permettra sans aucun doute un bon assainissement de la pratique politique au Bénin pour une meilleure gouvernance et une efficacité de la démocratie.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook