Monde/pandémie

La crise sanitaire du Covid-19 a-t-elle freiné l'élan des terroristes ?

Judicaël C. GBETO 19/04/2020 à 10:46

Nonobstant les ravages perpétrés sur la planète, la meurtrière Covid-19 aura tout de même réussi à baisser les frappes terroristes. Le monde pleure moins des victimes dues aux attaques d’extrémistes qu’au Coronavirus.

Il n’y a pas de jour dans le monde où des personnes mal intentionnées ne frappent dans une zone de la terre. Des réseaux Al-Qaïda aux Boko haram en passant par les nombreux autres regroupements de terroristes, plus grandes nouvelles d’attaques depuis ces dernières semaines. Semaines quasi occupées par une autre menace beaucoup plus planétaire. La pandémie meurtrière surnommée Covid-19 aura réussi à mettre le monde à genou. Avec plus de 154.000 morts recensés en seulement quelques semaines sur la planète à ce jour, ce mal n’aura rien à envier aux attaques terroristes dans le monde depuis des dizaines d’années.
Cependant, il est à remarquer que l’arrivée et le règne en maître du Covid-19 a contraint les réseaux de malfaiteurs à de reculer.
Sans distinction aucune, le mal a sûrement fait des dégâts dans la « tanière » de ces hors la loi. Connaissant la vie en groupe de ces gens, et vu qu’ils ne pourraient aisément pas, comme tout le monde, se rendre à l’hôpital, il est fort possible que la pandémie en ait suffisamment emporté nombre d’entre eux. Sans aucun doute, ils décomptent aussi des milliers de décès dans leur rang. Alors, incessamment occupés à gérer leurs malades et leurs morts, ils ne peuvent plus disposer d’assez de temps, de ressources et de capacités psycho-physiques pour attaquer comme ça les amusait autrefois.
Conclusion, pas de répits, pas d’attaques ! Puisque le monde travaille à arrêter la propagation de cette pandémie meurtrière, il devrait aussi travailler à en faire de même avec les attaques terroristes qui ont cessé un tout petit peu.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer