Bénin/ éducation

Le ministre Mahougnon s’arme face aux défis de l’éducation

Bénédicte BANKOLE 14/04/2020 à 15:26

Ce dimanche 12 avril 2020, le ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle Mahugnon Kakpo était l’invité de l’ORTB. Occasion pour lui de parler des défis à relever dans le système éducatif après le bilan des réformes du système éducatif durant les 4 années du gouvernement du Nouveau départ.

Plusieurs défis restent encore à relever après les différentes reformes faites par le gouvernement dans le système éducatif. Une nation n’est ni développée, ni construite sans l’école. Ce qu’à compris très tôt le régime quia inscrit dans son PAG, la promotion de l’éducation au Bénin. Invité sur l’ORTB le dimanche dernier, le ministre Mahugnon Kakpo a fait part des défis qui restent à relever après le bilan des 4 ans sous la Rupture. Pour lui, il reste encore assez de défis notamment la réussite de la mise en œuvre de la stratégie nationale pour la relance et la professionnalisation de l’enseignement et de la formation technique et professionnelle. Au niveau du sous-secteur des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, le défi est de poser chaque jour, des actes et des pas pour aller davantage plus loin.
En d’autres termes, le ministre Kakpo Mahougnon reste partagé entre honneur et soucis. D’une part, satisfait pour le parcours effectué, et obsédé par l’atteinte d’autres performances du secteur éducatif, d’autre part.
L’un dans l’autre la quête du mieux-être pour ces concitoyens le soumet à la hantise des défis plus haut évoqués.
Il faut noter qu’au nombre des réformes, le gouvernement a procédé à la construction de 1.232 modules de salles de classes entièrement équipées de 61.600 places assises pour le bilan des quatre ans. « Sans l’école, nous ne pouvons pas exister », a conclu le ministre.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook