Religions endogènes

Les Egoun-goun ont défié la police républicaine à Parakou hier

L’investigateur 11/01/2020 à 13:00

En dépit de la circulaire, signée du 2e adjoint au maire de la commune de Parakou, les Egoun-goun, de sources bien renseignées, ont joué hier, vendredi 10 janvier, date de la célébration de la fête des religions endogènes. Pire, ils se préparent à effectuer une sortie cette soirée. Sous la bannière de ADACEO, les Egoun-goun sont bel et bien sortis ce vendredi 10 janvier. Or, les couvants, légalement reconnus par les autorités de Parakou à savoir : les couvents de Parakou, Salako, Alapini, Tossou Eugène, Balè Gustave, Lima Pascale et Balè Houngan, tous membres de l’Association des cultes Traditionnels NAGO et Oro du Septentrion (ADCTNEOS), ont respecté la décision de la mairie de Parakou. Du coup ils ne sont pas sortis. Malheureusement, ceux qui sèment le désordre sont sortis et la police qui devrait les recadrer, a été inactive. Mais, à en croire les mêmes sources, les éléments de police, dépêchés sur les lieux pour faire respecter la décision de la mairie sont rentrés sans pouvoir interpeller le moindre manifestant.



Culture


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook