Bénin/Couffo

Les leaders du Bloc Républicain à couteaux tirés dans la 12ème

L’investigateur 17/12/2019 à 10:20

Le foyer de tension, né à la veille des récentes législatives entre Républicains de la 12ème circonscription électorale (ndlr département du Couffo), n’est pas éteint. La paix des braves, mimée devant caméras par les deux têtes de pont, l’honorable David Gbahoungba et l’actuel maire de la commune de Dogbo, Vincent Acakpo n’est que la partie visible de l’iceberg. De sources concordantes, les clivages demeurent et ils se rendent coup pour coup.

Opportunément, il a fallu le meeting du dimanche 15 décembre 2019 à la maison des jeunes de Dogbo pour déceler les signes perceptibles de la guerre larvée entre Républicains de la 12ème circonscription électorale. Les efforts du bureau politiques du parti du Cheval Blanc qui a contraint l’un à travailler contre son gré avec l’autre pendant les législatives du 28 avril dernier n’ont pas suffit pour les réconcilier. Au demeurant, une affaire de positionnement en tête de liste. Conséquence, l’Union Progressiste a coiffé au poteau, son challenger direct, le Bloc Républicain (BR) à travers la lézarde de ce mur et s’en sort avec 02 sièges sur 03, mis en jeu au terme desdites consultations électorales. Preuve qu’une maison divisée contre elle-même, est vouée à l’échec.

A chacun son meeting désormais

Comme l’a dit l’autre, en politique, il ne faut jamais se plaindre des coups reçus, mais les encaisser et en savoir donner. La preuve, les deux représentants charismatiques du BR dans cette ère politique ont, semble-t-il, opté pour la loi du Talion, c’est-à-dire « œil pour œil, dent pour dent ». Pour s’en convaincre, il est très rare de les voir ensemble au cours d’un même meeting contrairement aux Progressistes. Le cas le plus frappant est celui du dimanche 15 décembre 2019 au meeting de remerciement organisé à la maison des jeunes de Dogbo. Le maître de cérémonie, le maire de la commune de Dogbo Vincent Acakpo a voulu voler de ses propres ailes. Affûtant ses armes pour les prochaines joutes électorales, il juge utile de remercier les militants BR de la commune de Dogbo sans associer forcément l’honorable David Gbahoungba. De crédibles sources ont confirmé que le natif de Kpoha n’y est pas associé. Son soi-disant représentant, le chef village de Dékandli, M. Sètodji Akomahoué, a juste fait de la figuration. Mais en vérité, ce qui oppose ces deux figures de proue, devenues Républicains par concours de circonstance, date d’il y a longtemps. C’est-à-dire, du temps de l’ancien président de la République, le Docteur Boni Yayi.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook