Bohicon

Les premières escarmouches entre l'He Sado et le maire Atrokpo avant la compétition

L’investigateur 26/01/2020 à 13:43

De l’eau dans le gaz entre l’honorable Nazaire SADO et le maire Luc Atrokpo, anciens partenaires à la Renaissance du Bénin et personne n’en doute. Mais la désescalade, semble-t-il, a pris une tournure ordurière, à la lumière des récentes attaques entre ces deux personnalités, pourtant membres de la même mouvance. L’un du Bloc Républicain (BR) et l’autre de l’Union Progressiste (UP).

Tout est parti en effet d’un documentaire diffusé le 21 janvier pour louanger les actions du maire Progressiste Luc Atrokpo à la tête de la commune de Bohicon pendant plusieurs mandats sur la télévision nationale. Un documentaire d’ailleurs qui a suscité la réaction du Républicain Nazaire Sado qui n’entend pas apporter une quelconque caution à la réélection du maire sortant, Luc Atrokpo. De toute façon, les actions et réactions qui ont suivi la diffusion du documentaire, sont superfétatoirement motivées par les prochaines élections.

Bohicon attire les convoitises et fait dédire

Au centre des gamineries, la commune de Bohicon. En effet, sans donner un blanc-seing au communiqué provenant du camp Atrokpo, on peut se demander pourquoi l’honorable Sado a-t-il voulu se dédire ? Morceaux choisis : << Il a été diffusé à l’ORTB le mardi 21 janvier 2020 un élément portant sur le bilan de la gestion du Maire Luc ATROKPO à la tête de la Commune de Bohicon.. Un passage dudit élément a relayé une interview datant de 2014 que j’ai accordée à l’occasion de l’inauguration de l’Arrondissement de Saclo>>, a réagi dans un communiqué, l’honorable Nazaire Sado. Puis, il renchérit : <> S’il est vrai que ces ouvrages ont contribué à changer l’aspect de l’arrondissement dans lequel ils ont été réalisés, et partant, contribuent au développement de la commune de Bohicon, en quoi apprécier l’œuvre même si elle a été réalisée par un partenaire, devenu adversaire politique, constitue-t-il une gêne ?
En tout cas, le maire sortant de Bohicon qui a puisé dans les archives, une vidéo d’un partenaire, devenu adversaire politique pour son bilan de fin de mandat, a usé d’une stratégies pour oindre son bilan. Seulement, au cœur de ces diatribes, la commune de Bohicon. De sources crédibles, l’honorable fait partie de ceux qui pensent que Bohicon doit revenir entre les mains des autochtones. Mais ce qui étonne est que tous deux, ils se réclament d’une mouvance dont le leader Patrice Talon a pour souci, le développement du Bénin, et par ricochet des 77 communes. Mais eux, à travers leurs tiraillements, nous en donnent la preuve qu’ils sont beaucoup plus mus par la politique du nombrilisme. Sado/Atrokpo, ça ne fait que commencer.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook