Bénin

Lettre à l'ONU : l'interview de Batamoussi à RFI ajoutée comme pièce au dossier des avocats de Madougou

L’investigateur 30/07/2021 à 20:23

Ce vendredi 23 juillet 2021, les avocats de Réckya Madougou ont saisi le Groupe de Travail de l’ONU sur les conditions de détention de leur cliente. Une lettre écrite avec beaucoup de tact avec des pièces à conviction exploitée dans l’optique d’obtenir les résultats escomptés.

Selon les informations de l’Investigateur, dans le document confidentiel envoyé au Groupe de Travail de l’ONU, l’interview accordée par l’ancien juge de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), Essowé Batamoussi a été exploitée. Ce juge qui a démissionné à quelques jours de l’élection présidentielle, s’était confié à RFI en ces termes : " Le juge que je suis n’est pas indépendant. Toutes les décisions que nous avons été amenés à prendre l’ont été sous pression. Je citerai la dernière, celle qui a vu le placement de Réckya Madougou, en détention donc. Dans ce dossier nous avons été sollicités par la chancelleries car le dossier ne comportait aucun élément qui pouvait nous décider à la mettre en détention. Ce n’était pas la première fois. Il y a eu pas mal de dossiers où nous avons reçu des instructions de la chancellerie", a-t-il révélé.

Lire aussi : Conseil des ministres : les grandes décisions de ce mercredi 28 juillet 21

Des mois après son interview a été exploitée et constitue l’une des pièces ajoutées au document que les avovats de l’ancienne ministre ont envoyé à l’ONU.

Lire aussi : M. Kérékou : son vœu pour Talon-Soglo-Yayi après la rencontre entre Ouattara et Gbagbo

Réckya Madougou défendue est placée en détention depuis quatre mois. Auditionnée le mois passé, elle a plaidé non coupable. En saisissant l’ONU, ses avocats espèrent sa libération le plus tôt possible.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook