Madagascar : une soirée des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres annulée

L’investigateur 4/07/2021 à 17:22

Le gouvernement malgache a fait annuler une soirée des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT) dans un bar à Antananarivo, ce week-end.

Selon le ministère de l’Intérieur malgache rapporté par Rfi, il s’agit d’une soirée qui portera « atteinte aux bonnes mœurs » et « incitation à la débauche. Mais pourtant, ce fut un coup dur pour la communauté, dans un pays hostile aux minorités sexuelles.

Lire aussi : Bloc Républicain : voici un important communiqué du parti de Bio Tchané

Or, chaque année, et ce depuis trois ans, le bar dont il est question, en organise. Ricia Rasoanaivo, la directrice de l’établissement, a été convoqué au ministère de l’Intérieur par un officier de police.

« C’est une "incitation à la débauche des mineurs" sur le PV de la notification, rapporte-t-elle. On a contesté cette décision. Derrière ils m’ont dit que si on faisait la soirée ils allaient fermer le bar ». L’acronyme « LGBT » serait donc une « incitation à la débauche » pour les autorités malgaches.

Lire aussi : Affaire 39 hectares à Abomey-Calavi : la date du procès à nouveau fixée

En effet, c’est la première fois qu’une soirée LGBT est interdite par les autorités. C’est pourquoi les concernés trouvent la décision incompréhensible.
Pour Aina, membre de la communauté, au-delà de la déception, c’est l’incompréhension.

« Il y a beaucoup de choses qui peuvent inciter les gens à la débauche, mais pas une soirée LGBT, s’indigne-t-il. Parce qu’une soirée LGBT, c’est comme toutes les soirées. Il y a de la musique, les gens s’amusent, les gens sont ouverts. Il y a des artistes, il y a des danseurs. On ne franchit aucune limite dans les soirées LGBT, c’est comme aller en boîte. », a soutenu ce membre de la communauté.

Lire aussi : 8è arrondissement de Cotonou : le CA Gbaguidi dresse son bilan après un an d’exercice|

Mais après l’annulation dans le bar, un groupe traditionnel a remplacé la soirée LGBT. Et, Aina s’est quand même rendu à l’événement pour le symbole. « On veut juste passer du bon temps, c’est juste une soirée. C’est pour montrer qu’on est là, qu’on existe, qu’on ne se cache pas, souligne-t-il. C’est une communauté comme toute autre communauté. », a-t-il déclaré.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook