Bénin

Madougou condamnée à 20 ans : « c’est le tarif normal », selon komi koutché

L’investigateur 22/02/2022 à 11:26

Les interprétations à propos de la condamnation de Reckya Madougou à 20 ans réclusion criminelle sont de différents ordres. Ironisant dessus ce matin sur Rfi, l’ancien ministre Komi Koutché en a fait une toute autre lecture.

C’est à travers une ironie sans précédent que Komi Koutché a commenté pour la toute première fois, la condamnation à 20 ans de prison de Reckya Madougou ce matin.
Selon ces propos « il s’agit du tarif normal ». En faisant cette déclaration Komi Koutché a tout simplement voulu insinuer que la justice sous la rupture est une justice à double vitesse.
En d’autres termes, il a voulu évoquer de façon implicite son propre cas et celui de Sébastien Ajavon.
Faut-il le rappeler, devant la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (CRIET), Dr Koutché avait été condamné à 20 ans de prison et 500 millions FCFA d’amande pour « mauvaise gestion au fonds national de microfinance FNM », le samedi 04 Avril 2020.

| Lire aussi : Bénin : Fred Houénou écrit aux béninois patriotes depuis la prison, détails

En outre, un mandat d’arrêt international avait été lancé contre lui.
Quant à Sébastien Ajavon, il avait été condamné distinctement dans deux dossiers. Le premier concerne, selon la CRIET, une affaire de drogue où il a pris 20 ans de prison et la seconde a rapport au fisc. Pour cela, il est poursuivi, pour « faux, usage de faux et escroquerie » et a été condamné par contumace à 05 ans de prison ferme.
Évoquant le cas de Joël Aïvo poursuivi pour « atteinte à la sûreté de l’Etat et blanchiment de capitaux », puis condamné à 10 ans de prison, Komi Koutché dira que c’est « la moitié du tarif normal ».

| Lire aussi : Talon : ‘’ Nous avons été des compétiteurs, Zinsou n’a jamais été mon adversaire’’

En résumé la condamnation de tous les acteurs de l’opposition à savoir Séverin Adjovi, Koutché Koutché, Sébastien Ajavon, Lehady Solgo, Réckya Madougou etc., est sujet à polémique puisque ces derniers et leur proches continuent de soutenir que la Criet est une cour d’exception créée par le régime en place pour régler ses comptes avec ceux qui ne parlent pas le même langage que lui.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer