Actualités

Mali : Trois ressortissants italiens kidnappés par le GSIM, recouvrent leur liberté deux ans après

L’investigateur 28/02/2024 à 10:39

Enlevés en mai 2022, dans le sud de Bamako, capitale du Mali, les trois ressortissants italiens ont recouvré leur liberté, dans la nuit du 26 au 27 février, selon une annonce faite par Rome.

« Cette nuit, trois citoyens italiens ont été libérés, Rocco Langone, son épouse Maria Donata Caivano et son fils Giovanni Langone, enlevés le 19 mai 2022 », au sud-est de la capitale Bamako, indique le communiqué. Une libération rendue possible deux ans après grâce au travail des services secrets italiens et « aux contacts avec des personnalités tribales et avec les renseignements locaux ».

Les trois ressortissants italiens (un homme, son épouse et leur fils) avaient été capturés près de la frontière avec le Burkina Faso par des hommes armés du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), une alliance djihadiste affiliée à Al-Qaida.

Malgré leur longue détention, le gouvernement italien dans sa mission d’information, a précisé que les trois ex-otages sont en bonne santé et pourraient rejoindre Rome dans l’après-midi du mardi 27 février, où ils seront accueillis à l’aéroport de Ciampino par le ministre des affaires étrangères, Antonio Tajani.

Lire aussi : Criet : « un réseau de 30 béninois, togolais, maliens et nigériens trafiquants de faux documents devant le parquet)>https://www.linvestigateur.info/?Criet-un-reseau-de-30-beninois-togolais-maliens-et-nigeriens-trafiquants-de&var_mode=calcul]

La présidente du conseil italien Giorgia Meloni a d’ailleurs réagi à cette bonne nouvelle et remercié l’AISE pour son travail extraordinaire qui, de concert avec le ministère des Affaires étrangères, a permis d’obtenir ce résultat difficile.

Avant d’être enlevée, la famille Langone appartenait à un mouvement religieux des Témoins de Jéhovah et vivait dans le pays depuis plusieurs années.
Faut-il rappeler, le Mali depuis la chute du régime de Boubacar Keïta, est en proie à une propagation du djihadisme et de violences de tous genres. Lesquels donnent lieu à des enlèvements d’étrangers ou de Maliens.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook