Afrique

Mali : l’ancien président Ibrahim Boubacar Kéita victime d’un AVC

L’investigateur 2/09/2020 à 15:54

Traumatisé par les événements qui ont eu lieu ce mardi 18 août 2020 et qui ont conduit à sa chute, le président Malien, Ibrahim Boubacar Kéita ne parvient pas à résister au choc. La preuve, il est hospitalisé dans une clinique privée de la capitale, où il a été transporté mardi 1er septembre en fin de journée.

L’ancien chef de l’État malien, Ibrahim Boubacar Kéita a été transporté à la clinique Pasteur ce mardi 1er septembre en fin de journée. Un hôpital privé de Bamako désormais sous la sécurisé des hommes du Comité national pour le salut du peuple (CNSP). Selon Jeune Afrique, il aurait été victime d’un malaise, avec des symptômes similaires à ceux d’un accident vasculaire cérébral. « Sans gravité », rappelle la magazine panafricain, le malaise est survenu à la suite des secousses qu’a connu l’ancien président malien après sa chute du pouvoir.

Lire aussi : Abomey-Calavi  : un bœuf tué, des édifices publics détruits dans un accident

Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), âgé de 75 ans, « va mieux » et est « dans un état stable ». Pour garantir une santé à l’ex-président, le CNSP aurait donné son accord pour qu’il soit évacué, mais sous réserve que l’ancien président soit en état d’être déplacé.
Auparavant, la piste d’une évacuation sanitaire vers Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis, avait déjà été explorée. Et ce principe en avait été accepté par le CNSP, présidé par le colonel Assimi Goïta.
Après sa libération dans la nuit du 26 au 27 août de Kati, Ibrahim Boubacar Keïta avait été placé en résidence surveillée à Sérébénikoro, sa propriété familiale, sécurisée par des éléments des forces spéciales maliennes.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook