Bénin

Médias : les clarifications de l’Ortb sur « l’affaire viol et harcèlement » du personnel féminin

L’investigateur 3/05/2020 à 17:56

Depuis hier, elle fait le buzz sur les réseaux sociaux. Il s’agit en effet, d’une publication d’un agent de l’Office Radio et Télévision du Bénin (ORTB). Angekla Kpéidja en l’occurrence qui au passage, dénonçait les viols et harcèlement qu’il y aurait eu, selon son texte sur certaines dames du personnel féminin de la télévision nationale. Mais 24 heures après, les dirigeants de la maison ont, par le biais du chef cellule Communication Jean Paul IBIKOUNLE, rendu public sur les réseaux sociaux, un document que voici, faisant office de clarification.

« Nous avons lu avec beaucoup de surprise votre article intitulé, « Viol et harcèlement moral et sexuel...j’en ai marre », Angela KPEIDJA crache sur l’ORTB., Un article qui aurait comme source une publication de l’intéressée elle même sur sa page Facebook.
Il nous paraît important de faire certaines mises au point.

Nous voudrions porter à votre connaissance qu’à ce jour, la Direction Générale de l’ORTB n’a reçu aucune plainte portant sur harcèlement moral, sexuel ou pour viol sur un personnel féminin. Des faits qui, s’ils existent, sont suffisamment graves pour être seulement dénoncés sur les réseaux par un agent de l’Office.

Par ailleurs vous avez repris des expressions de l’auteur, vous en avez ajouté les vôtres qualifiant certaines personnes de « coureurs de jupons » et affichant aussi que « Angela KPEIDJA crache sur l’ORTB ». Ces expressions qui ne se retrouvent nulle part dans le texte auquel vous avez fait référence sont très tendancieuses, voire injurieuses vis-à -vis de l’Office et de ses responsables.

Nous nous étonnons aussi qu’en voulant traiter cette information vous n’ayez pas la démarche que devrait avoir un journaliste à savoir la contradiction. Cela vous aurait permis par exemple de savoir tout au moins que l’ORTB n’a aucunement célébré la fête du 1er Mai contrairement à ce qu’on peut croire à la lecture de votre article. Vous auriez aussi su qu’à aucun moment nous n’avons connu d’un dossier de harcèlement sexuel et de viol dans notre entreprise en tout cas pas venant de l’agent. Angela KPEIDJA.

Lire aussi : Monde/transport aérien : 1 mort et 5 disparus dans le crash d’un hélicoptère canadien en mer

C’est donc évident que ce dossier a été traité avec beaucoup de légèreté par votre rédaction qui a préféré le sensationnel en relayant une publication faite sur une page personnelle.
Ce faisant vous avez contribué à vilipender l’Office et ses responsables. Toute chose que nous ne saurions accepter.

En parfaite harmonie avec ses valeurs à savoir Professionnalisme, Innovation et Esprit d’Equipe, l’ORTB demeure une entreprise au sein de laquelle les droits et devoirs des travailleurs sont garantis ».

Le chef Cellule Communication

Jean Paul IBIKOUNLE

Voici la déclaration de Angela Kpéidja

"J’ai failli.. Non je l’ai fais mais je reviens encore plus forte..
Ça m’a rongé toute la journée puis j’ai décidé de mettre les pieds dans les plats. Tant pis...Une fête disent-ils de travail, alors même que le travail, dans mon milieu est totalement décousu. Le harcellement sexuel en milieu de travail, même à mon âge a encore droit de cité avec des humiliations de tout genre y compris la baisse de l’estime de soi. Et ça, du plus haut vers les petits chefs de bas étages que sont les rédacteurs en chef et sous chefs. Et dire qu’il y a des femmes parmi nous qui se laissent faire. Viol, harcèlement moral et sexuel...j’en ai marre. Dites moi comment on célèbre le 1er mai dans une maison où la religion de tous est devenue le silence dans la frustration ?"

Angela Kpeidja

Journaliste à l’ortb

#ORTB #NON_AU_VIOL

#ORTB #




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer