Actualité

Moele-Bénin : Ayadji menace des démissionnaires de poursuite judiciaire

L’investigateur 5/08/2021 à 08:32

Quelques démissions du parti Moele-Bénin ont fait le chou gras des réseaux sociaux et la presse locale ces dernières semaines. Mais selon un communiqué en date du 4 août, Jacques Ayadji dénonce des démissions à grand renfort d’intoxication et donne une leçon de bon sens aux démissionnaires en rappelant les critères pour être membre de Moele-Bénin.

Selon les textes du parti Moele-Bénin, aucune adhésion collective n’est admise. Alors comment peut-on avoir une démission collective ? A travers un communiqué en date du 04 août, le président du Moele-Bénin, Jacques Ayadji confirme que Conformément à l’article 12 de ses statuts, le parti Moele-Bénin ne reçoit pas d’adhésion collective. Et par la même occasion, il s’étonne quand certaines personnes annoncent des démissions collectives au sein du parti. De même, le communiqué demande aux démissionnaires qu’ils sont appelés à justifier leur appartenance au parti, sous peine de poursuite judiciaire.

Lire aussi : Affaire 39 ha : la Criet proroge le délibéré, Bada et Co-accusés retournent en prison

Après cette mise au point, a rappelé tout même, les conditions à remplir pour être membre du parti. Ainsi, la qualité de membre s’acquiert selon les conditions suivantes :
s’acquitter de ses droits d’adhésion et payer régulièrement ses cotisations ;
avoir sa carte de membre ;
participer activement à la vie du Parti ;
diffuser et défendre les positions et le programme du Parti ;
respecter strictement les textes et les décisions du Parti ;
privilégier l’intérêt général du Parti au détriment des intérêts personnels ;
s’abstenir de tout acte susceptible de porter atteinte à l’honorabilité ou aux intérêts
du Parti ;
ne pas divulguer dans la presse et sur les réseaux sociaux ou engager des échanges
avec d’autres personnes non-membres du Parti sur les sujets ou questions en débat au sein du Parti. Autant de critères que les démissionnaires sont amenés à justifier sans quoi, ils seront exposés aux poursuites judiciaires lit-on dans le communiqué.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook